^ arrow_upward
26 March 2015

Succès du dispositif Cafés-cultures

76 cafés bénéficiaires et 1623 journées de travail soutenues !

En 2014, pour la 3e année, le dispositif Cafés Cultures a été expérimenté par le Conseil Régional des Pays de la Loire. Le bilan 2014 confirme la pertinence de l'outil pour soutenir l'emploi artistique. Le nombre de demandes a explosé cette année (+60% par rapport à 2013), et le nombre de cachets financés également (+50%). Parallèlement, la Plateforme nationale des cafés-cultures crée une structure de gestion pour reprendre le dispositif au niveau national, dès 2015.

Imaginé au sein de la Plateforme Nationale des Cafés Cultures, le dispositif cafés-cultures expérimenté depuis trois ans en Pays de la Loire, ne cesse de convaincre à la fois les gérants de cafés-restaurants, les artistes et les collectivités publiques. A l'aube d'une extension de cette aide à l'emploi artistique sur d'autres territoires en France, les cafés-cultures des Pays de la Loire ont su mobiliser l’outil qui leur a été proposé, à travers cette expérimentation gérée par le Pôle depuis 3 ans. En effet, ce sont près de 800 concerts, organisés par 76 cafés-cultures bénéficiaires, et pas moins de 1 623 journées de travail qui ont été financés par le Conseil régional des Pays de la Loire.

De + en + de demandes !

Le nombre de demandes a fortement évolué, bien que le dispositif ait été remis tardivement en place (juin 2014) avec une rétroactivité sur les concerts programmés à partir du 1er mars, comme en 2013, comme chaque année d’expérimentation. Sur trois ans, on note une augmentation de 126 % du nombre de demandes, avec près de 900 demandes pour 2014. Aussi, le nombre de journées de travail financées augmente très fortement : + 82% en 3 ans.

Des cafés bénéficiaires d'une grande diversité !

Le dispositif a connu une forte expansion sur ces trois années d'expérimentation régionale. En effet, le nombre de cafés inscrits auprès du dispositif n’a cessé d’augmenter, doublant entre 2012 et 2014. Les cafés concernés sont très divers, et le nombre de demandes par cafés peut varier entre 1 et 81. L’utilisation du dispositif est donc très différente en fonction des cafés, certains en faisant un outil structurel d’appui de leur programmation, d’autres l’utilisant de façon très occasionnelle. En moyenne, les cafés ayant fait au moins une demande se sont servis du dispositif une douzaine de fois.

Nous constatons également que les cafés de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de Vendée se sont particulièrement emparés du dispositif en 2014. En effet, 42% des cafés bénéficiaires sont situés dans la capitale régionale, 22% des cafés bénéficiaires d'entre eux sont ligériens (mais situés hors de Nantes. 19% sont vendéens, et 15% sont situés dans le Maine-et-Loire. Globalement, en termes d'activité, la répartition géographique reste stable dans le temps, avec une forte prévalence de la Ville de Nantes. L’activité sur le Maine et Loire a progressé de 6 pts (16%), alors que la Vendée est passée à 13% de l’activité cette année soit un recul de 7 points, par rapport à 2013. Ces différences s’expliquent par l’évolution de la période concernée et la proportion du nombre de concerts aidés sur l’automne et l’hiver en 2014, par rapport à 2013. Les concerts en Vendée étant liés à l’activité estivale, et l’enveloppe 2013 ayant été épuisée plus tôt, la période estivale avait proportionnellement plus impacté les chiffres de 2013. On note, en effet, à nouveau une forte activité de mai à août, ainsi qu'un pic en novembre lié au festival Culture Bar-bars.

Toujours un peu plus de deux cachets par concerts...

En 2014, la moyenne du nombre d’artistes par concert est restée stable, légèrement supérieure à 2. Cette proportion change peu, avec la présence de petites formations dues à la capacité d’accueil des cafés. En effet, les demandes concernant des formations de 3 musiciens ou + représentent uniquement un tiers des demandes.

La suite du dispositif en 2015

La suite de dispositif s'écrira à l'échelle nationale dès 2015. Un GIP (Groupement d'Intérêt Public) est en cours de constitution par l'Etat, des collectivités, des syndicats et des organisations professionnelles, dont le Pôle. C'est cette structure qui sera en charge de la gestion du dispositif à l'avenir. Le Pôle informera les cafés des Pays de la Loire, lorsque le dispositif sera relancé à travers le GIP cafés-cultures. Pour en savoir + sur le GIP !

Annonces des adhérents

Appel à projets radios
Appel à projets radios
Saison 20-21 Jet FM
Podcast Metal
Podcast Metal
Metal studies Recherches d’Enfer
Formation Monter en chapiteau
Formation Monter en chapiteau
du 14 au 18 septembre
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing