^ arrow_upward
16 August 2015

Au Foin de la Rue

L’accès pour tous

En 2014, le festival Au Foin de la Rue se voyait décerné un Trophée de l’Accessibilité dans la catégorie « inclusion et mixité », une récompense venant couronner les nombreux efforts réalisés par l’association organisatrice pour offrir un accès « par et pour tous » au festival. Et c’est avec ses bénévoles, amenés chacun à proposer des idées pour parfaire ce rendez-vous annuel, que le festival peut assumer pleinement son slogan : « Éthique et Éclectique ».

Prendre part à un festival de musique se révèle souvent une expérience épuisante malgré le plaisir éprouvé. Il y a d’abord la foule à braver pour tenter de voir son groupe préféré sur scène. Puis il faut ensuite s’égosiller la voix au bar pour intercepter un serveur et commander au choix, boisson ou nourriture. Enfin, en cas d’intempérie, il est nécessaire de lutter pour ne pas finir enseveli par la boue comme on le serait dans les sables mouvants. A présent, prenez ces difficultés et envisagez les sous le prisme d’un handicap, qu’il soit moteur, visuel, auditif ou mental. L’expérience semble alors insurmontable et vous préférez rester chez vous. Ou venir au Foin de la Rue.

Lever les freins d’entrée

« Tout est parti de bénévoles qui militaient pour que le festival soit réellement accessible à toutes les personnes. On s’est alors dit que s’y on y mettait vraiment les moyens, on pouvait y arriver » résume Jessica Mé, elle-même bénévole de l’association et responsable de la « grosse com’ », commission en charge du développement durable. L’association entre en contact avec son homologue Quest’Handi, basée à Laval, qui propose et assure des solutions pour que chacun puisse accéder aux manifestations culturelles. Depuis trois ans, des personnes atteintes de handicap participent notamment au montage et démontage du site. « Des personnes qui ne sont pas forcément autonomes dans toutes leurs actions mais qui, en revanche sont à fond du début à la fin » raconte Jessica.

Mais l’association Quest Handi, en plus d’apporter des connaissances en la matière, fournit également un réseau de partenaires. Grâce à elle, le festival a pu s’équiper de fauteuils roulants avec des roues tous terrains ou de boucles magnétiques qui permettent aux personnes malentendantes de « ressentir » la musique. Aussi pendant le festival et dès leur arrivée en voiture, les personnes handicapées sont accueillies par un bénévole de la commission handicap du festival qui les suit pendant tout l’événement. Des bénévoles qui peuvent d’ailleurs bénéficier de formations dispensées par Au Foin de la Rue dans cette optique. A titre d’exemple, l’une d’elles offre la possibilité de décrire les concerts aux non-voyants. Et pour les malentendants, deux étudiants en informatique appliquée à Laval ont réalisé une application sobrement nommée AFDLR-QH. Celle-ci contient une base de donnée répertoriant des vidéos de morceaux des artistes du festival en « chant signe » autrement dit, interprétés en Langue des Signes Française. L’application disponible sur iOS et Android propose également une rubrique « live » qui permet de retrouver en direct la chanson jouée sur scène.

Inévitablement, de telles actions développées chaque année ont pour effet de décupler la fréquentation des personnes handicapées sur le festival et d’accroître la demande. « Par le bouche à oreille, ces personnes se sont passées le mot » explique Jessica. « L’enveloppe financière gagnée avec le Trophée de l’Accessibilité va permettre de renforcer encore plus ce dispositif ».

Gestion des déchêts

« Nous sommes une vingtaine pendant le festival à ramasser les déchets et faire de la prévention » assure Jessica à propos du respect du site. Car même si des poubelles de tri sont bien présentes sur le festival, il existe toujours des récalcitrants. « On veut rendre son champ à l’agriculteur aussi propre que lorsque nous l’avons récupéré. Donc avec nos t-shirts jaunes, on va à la rencontre des festivaliers pour les informer de nos actions. Certains sont très réceptifs, d’autres moins… Par exemple une année il y a avait un groupe dont l’emplacement était particulièrement sale. Ils n’avaient pas envie de nettoyer alors on a commencé par le faire à leur place en ne se gênant pas pour faire un maximum de bruit… Puis finalement ils se sont joints à nous et tout ça s’est déroulé dans la bonne humeur. Il faut parfois savoir forcer les choses ! »

Culture et emploi

La force innovatrice du festival réside aussi dans son animation d’un Job Dating. Sur le principe des rencontres amoureuses organisées dans un lieu précis où les protagonistes doivent se séduire mutuellement en un court laps de temps, le job dating fait se rencontrer demandeurs d’emploi et employeurs en marge du festival. Depuis 2013, le club d’entreprises de Haute Mayenne s’associe au Foin de la Rue pour « pour promouvoir les entreprises qui offrent des emplois ou des stages ». En amont de la manifestation, des offres sont déposées par les entreprises sur la plateforme en ligne dédiée. Les candidats peuvent alors postuler pour espérer décrocher un entretien le jour du festival, dans l’après-midi. En cas d’entretien(s) décroché(s), les heureux candidats se voient offrir une entrée gratuite pour le festival. Et lorsque l’on sait qu’à la fin de l’année 2014, le département de la Mayenne enregistrait un taux de chômage de 7% (l’un des plus bas de France) et qu’il manque de main d’œuvre, l’initiative tient autant du bon sens que de l’ingéniosité. Elle permet de combler le déficit d’image de la Mayenne que relatait entre autre France Inter l’an passé sur ses ondes. Avec des manifestations culturelles inventives et généreuses comme Au Foin de la Rue, il y a fort à parier que certains visiteurs ne voudront plus quitter le département où la qualité de vie figure parmi les aspects plébiscités.

développement durable festival Au foin de la rue

Articles similaires

Association

2019/2022 : Un projet stratégique sur 4…

4 priorités sur 4 ans, autour de 4 missions !

Validé par le Conseil d'administration du Pôle, le 24 avril 2019, et présenté aux adhérents en Assemblée Générale, le 24 mai dernier, le projet stratégique est un document qui pose le cadre de l'action du Pôle. D'une trentaine de pages, il est établi pour 4 ans, soit deux mandats d'administrateurs au CA. Il présente le contexte, les objectifs, les…
Actualité

Vers une nuit écologique & durable

Les politiques et les acteurs de la Nuit intègrent le développement durable

La conscience collective avance. Et, la Nuit ne peut faire l’impasse sur l’écologie et le développement durable. Les festivals de musiques actuelles expérimentent déjà depuis des années des dispositifs liés à l'écologie : parc de gobelets, toilettes sèches... Certaines de ces idées sont même entrées depuis dans la vie courante. Mais les enjeux cli…
Actualité

Egalité "Femmes/Hommes" dans la culture

La DRAC organise une rencontre le 7 mars avec les Fameuses

La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire et les Fameuses organisent une rencontre sur l'égalité "femmes-hommes" dans la culture. Cet événement "gratuit" est destiné aux professionnels des arts et de la culture, et a pour but de "faire de notre territoire un laboratoire exemplaire" en la matière. Un focus sur les …

Annonces des adhérents

Formation radiophonique
Formation radiophonique
calendrier 2020
Ici c'est cool
Ici c'est cool
Ne laissons pas la violence pourrir l'ambiance
Formation Monter en chapiteau
Formation Monter en chapiteau
du 14 au 18 septembre
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing