^ arrow_upward
16 August 2015

Les 3 Éléphants

Tremplin d’idées

Décidément, 1998 n’est pas qu’une année sacrée pour le football français. La Mayenne peut aussi s’enorgueillir d’avoir vu naître cette année-là deux de ses principaux rendez-vous musicaux. Avec Les Mouillotins, Les 3 Éléphants affiche 17 piges à son compteur sans qu’un essoufflement n’enraye sa dynamique. La preuve en 2015 avec une fréquentation moyenne de 10 000 spectateurs sur les deux jours du festival.

Conscient désormais de son rôle central dans la vie culturelle du département, le 6par4 - SMAC de Laval en charge de l’événement – a décidé d’inscrire son action au cœur d’une vision culturelle, professionnelle et sociale. Nous avons rencontré Cyril Coupé, directeur administratif du festival et du 6par4, pour qu’il nous présente deux dispositifs menés auprès des jeunes du département et répondant à cette volonté.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste le projet avec la mission locale de Mayenne ?

Il s’agit d’un projet s’inscrivant dans le cadre du dispositif national La Garantie Jeune. Les 3 Éléphants se sont engagés auprès de la mission locale du département de Mayenne, qui est un département pilote du dispositif, pour accompagner un groupe de jeunes dans une logique d’insertion sociale et professionnelle. Ce projet a été lancé cette année et huit jeunes mayennais, entre 18 et 25 ans, ont pu en bénéficier. Pendant dix jours, ces derniers ont véritablement été intégrés à l’organisation du festival et ont pu découvrir tous les métiers affiliés. Il faut savoir que ce sont des jeunes dont le contact avec la société a été rompu à un moment donné. L’idée était de les placer dans une dynamique de travail collectif sur un événement très bien implanté, de leur redonner confiance en eux et de leur ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles.

Et quel a été le bilan de cette première expérience ?

Une vraie réussite ! D’un point de vue professionnel, certains jeunes avaient déjà un projet plus ou moins défini, comme par exemple dans la restauration. Avec les 3 Éléphants, ils ont pu découvrir une nouvelle façon d’en faire sur de l’événementiel. D’autres se sont ouverts à des métiers qu’ils ne connaissaient pas, ou mal. J’évoquais aussi l’aspect social et c’est vrai qu’à travers ce bénévolat, certains ont repris confiance dans le monde du travail. Ils ont réalisé qu’il était possible de travailler dans la bonne humeur, de façon constructive et collégiale sans la pression d’une hiérarchie forte. C’était important de leur montrer qu’il était possible de tisser des liens dans le cadre du travail.

La démarche est sans doute différente concernant Les 3 Éléphants au lycée.

Oui complètement. Les 3 Éléphants au Lycée est un projet à portée pédagogique et culturelle. Il consiste à rendre acteur une classe d’élève dans l’organisation d’un concert au sein de leur établissement, en amont du festival. Ils doivent gérer la communication auprès des autres élèves, l’accueil des artistes et s’occuper de la technique en lien avec notre régisseur. Pour leur donner des clés, nous les invitons à rencontrer tout au long de l’année les différents corps de métiers du festival comme la partie programmation, la partie technique ou la communication. On est vraiment dans un dispositif de sensibilisation avec l’ambition de montrer aux lycéens l’envers du décor de l’organisation d’un spectacle. Les faire venir sur une résidence d’artiste permet aussi de présenter la réalité du secteur, de faire tomber certains clichés. Ils réalisent qu’être artiste est un véritable travail.

Quels sont les établissements ayant pris part au dispositif cette année ?

Trois lycées mayennais y ont pris part : le lycée général Victor Hugo à Château-Gontier, le lycée professionnel Réaumur à Laval et le lycée agricole Rochefeuille à Ernée. Nous avons démarré ce programme il y a quatre ans. Généralement nous lançons un appel à candidature en début d’année scolaire puis nous nous positionnons en fonction des projets pédagogiques développés par les enseignants qui accompagnent la démarche.

Avec la mission locale et Les 3 Éléphants au lycée, avez-vous le sentiment de susciter des vocations ?

Pour être tout à fait honnête, ce n’est pas notre principal objectif. La finalité première, c’est de faire comprendre les enjeux liés au milieu de la musique et du spectacle vivant. Après, il y a parfois des envies qui naissent suite à l’accompagnement ou des freins psychologiques qui s’estompent. Mais cela reste difficile à mesurer puisqu’on ne peut pas suivre les élèves sur plusieurs années pour voir ce qu’ils deviennent. Nous n’en avons pas les moyens. Généralement, ce ne sont seulement que des échos ponctuels qui nous parviennent. Néanmoins, je sais qu’un groupe de lycéens avec lequel nous avions travaillé une année a depuis monté son propre petit festival, de façon autonome. Est-ce que ces jeunes l’auraient fait sans notre intervention ? Je ne sais pas. En tous cas, eux disent que cela leur a donné la motivation nécessaire et c’est déjà une fierté pour nous.

 

développement durable festival

Articles similaires

Association

2019/2022 : Un projet stratégique sur 4…

4 priorités sur 4 ans, autour de 4 missions !

Validé par le Conseil d'administration du Pôle, le 24 avril 2019, et présenté aux adhérents en Assemblée Générale, le 24 mai dernier, le projet stratégique est un document qui pose le cadre de l'action du Pôle. D'une trentaine de pages, il est établi pour 4 ans, soit deux mandats d'administrateurs au CA. Il présente le contexte, les objectifs, les…
Actualité

Vers une nuit écologique & durable

Les politiques et les acteurs de la Nuit intègrent le développement durable

La conscience collective avance. Et, la Nuit ne peut faire l’impasse sur l’écologie et le développement durable. Les festivals de musiques actuelles expérimentent déjà depuis des années des dispositifs liés à l'écologie : parc de gobelets, toilettes sèches... Certaines de ces idées sont même entrées depuis dans la vie courante. Mais les enjeux cli…
Actualité

Egalité "Femmes/Hommes" dans la culture

La DRAC organise une rencontre le 7 mars avec les Fameuses

La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire et les Fameuses organisent une rencontre sur l'égalité "femmes-hommes" dans la culture. Cet événement "gratuit" est destiné aux professionnels des arts et de la culture, et a pour but de "faire de notre territoire un laboratoire exemplaire" en la matière. Un focus sur les …

Annonces des adhérents

Ici c'est cool
Ici c'est cool
Ne laissons pas la violence pourrir l'ambiance
Formation radiophonique
Formation radiophonique
calendrier 2020
Appel à projets radios
Appel à projets radios
Saison 20-21 Jet FM
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing