^

Observation > Enquêtes thématiques

13 janvier 2016

Enquête sur les profils des musiciens de jazz

Avec la Fraca-Ma et le Petit Faucheux

Pour les dernières BIS de Nantes, le Pôle a publié un "Focus Jazz" d'une enquête plus large sur les musiciens se produisant sur scène, professionnels ou non. Données socio-démographiques, organisation de l’activité et conditions matérielles d’existence, sont abordées afin d’offrir une photographie à jour des conditions de vies et de pratiques des musiciens d’aujourd’hui. Cette enquête interrégionale a été réalisée en partenariat avec le Petit faucheux, la Fraca-Ma, et le Jazz est LA
Télécharger

En 2015, Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire, le Petit faucheux et la Fraca-Ma, ont lancé une enquête sur la situation des musiciens du secteur des musiques actuelles se produisant sur scène, professionnels ou non. Cette enquête inter-régionale, Pays de la Loire et Centre Val de Loire, vise à connaître et faire connaître les conditions de vie et de pratique des musiciens d’aujourd’hui. Elle est coordonnée par Claire Hannecart, docteur en sociologie, en charge des études et de l’observation au Pôle.

Bénéficiant d’une mobilisation spécifique des acteurs du Jazz, nous avons publié le focus Jazz que vous trouverez ci-joint. Il repose sur des données de l’étude en cours (qui, elle, concerne l’ensemble des musiques actuelles), et a permis d’appuyer plusieurs débats dont ceux du cluster Le Jazz est LA, lors des dernières Biennales Internationales du Spectacle de Nantes. Car en effet, les données de ce focus sont riches, et permettent de montrer comment les musiciens investissent leurs pratiques, accèdent à la scène, renouvellent leurs modes de production, se rémunèrent, ou encore ancrent leurs activités sur les territoires.

Précisions que cette enquête s’inscrit dans une démarche d’observation participative et partagée permettant l’implication des acteurs dans le processus de connaissance, et qu’elle est réalisée dans le cadre des dynamiques de coopération entre les réseaux régionaux de musiques actuelles.

Le questionnaire anonyme est transmis aux musiciens par les diffuseurs, programmateurs, lieux de pratiques, coordinateurs de réseaux,… L’enquête mobilise un comité de suivi composé de professionnels de la musique et de musiciens. Sur les 800 musiciens ayant répondu en décembre 2015, 303 pratiquent le jazz et les musiques improvisées et 133 le déclarent comme style principal. Ce focus s’inscrit dans la continuité des travaux du Pôle qui a publié en 2013 une étude sur la Scène Jazz de Nantes et St-Nazaire. Il est une étape précédant la publication portant sur l’ensemble des musiciens qui paraîtra courant 2016.

L'étude nous apprend que les musiciens font preuve d'un investissement conséquent (plus de la moitié d’entre eux enseignent la musique et les 3/4 sont impliqués dans au moins une association), ce qui occasionne un dynamisme culturel important (près d'un tiers ont tourné en Europe ou ont mené des actions culturelles). Cependant ils connaissent aussi des difficultés, notamment liées à la diffusion (plus de la moitié d’entre eux estime que le nombre de concerts auxquels ils participent a diminué ou stagné au cours des 5 dernières années) mais encore une certaine précarité : en effet 83% des musiciens professionnels perçoivent moins que le salaire annuel moyen en France s’élevant à 25 500€ et 80% des intermittents ne sont pas sûrs de renouveler leurs droits.

Pour conclure, 4,2 millions de français pratiquent la musique en groupe ! Nombre de ces musiciens pratiquant en groupe se produisent, occasionnellement ou régulièrement, sur scène. Cette catégorie d’acteurs essentielle du champ artistique et culturel, méritait un regard attentif pour affiner notre compréhension de l’écosystème musical. C'est pourquoi nous avons enquêté sur les données socio-démographiques, l'organisation de l’activité (production discographique, diffusion,…) et les conditions matérielles d’existence des musiciens. Le choix d’interroger les musiciens pprofessionnels comme les amateurs se produisant sur scène, vient d’une attention portée aux pratiques : dans les cafés-concerts comme sur les scènes d’envergure, les musiciens qui se produisent ne sont pas tous des professionnels ; de nombreux amateurs, dont les revenus ne sont pas principalement issus de la musique, œuvrent au dynamisme du spectacle. Et il est aussi apparu essentiel de prendre en considération l’ensemble de ces musiciens, quels que soient leurs statuts, à l’heure du projet de loi portant sur la Liberté de Création (LCAP) comportant un article visant à autoriser la participation des amateurs à des spectacles avec des professionnels.

conditions de vie enquête jazz musiciens prfoils

Articles similaires

International

Le Jazz est LA s'exporte en Estonie

3 groupes ligériens sur la route

Après avoir accueilli trois formations estoniennes en mars en Loire Atlantique, Le Jazz est LA organise le "match-retour", soit le départ de 3 groupes ligériens : le Coon, Colunia et David Chevallier « Second Life » qui vont rencontrer le public et les musiciens estoniens du 26 au 30 septembre 2018. Au menu, concerts en double-plateaux et master-c…
Actualité

Scène "Talents Jazz" des RDV de l'Erdre

Appel à candidatures

Dans le cadre de son partenariat avec les Rendez-vous de l’Erdre, Musique et Danse en Loire-Atlantique propose aux groupes de jazz professionnels ou en voie de professionnalisation du département de se produire sur la scène Talents Jazz en Loire-Atlantique (cour de l’Hôtel du Département) lors de l’édition 2018 du festival qui se déroulera cette a…
Actualité

Semaine "Jazz in Estonia" en Loire-Atla…

Par le Jazz est LA, du 27 au 31 mars 2018

Suite aux relations prises lors salons Jazzahead de Brême (All), le Cluster le Jazz est LA poursuit son travail pour favoriser la circulation des artistes de jazz en Europe. Ainsi, les membres du cluster s'unissent pour vous proposer une semaine inédite avec 3 formations estoniennes. Au programme, concerts, rencontres, masterclass qui se déroulero…

Annonces des adhérents

CARTE BLANCHE À BACKPACKERZ
CARTE BLANCHE À BACKPACKERZ
le 19 février 2019 à Trempo
Release Party à Stereolux
Release Party à Stereolux
le Samedi 2 Mars
Portes Ouvertes Formations Pro
Portes Ouvertes Formations Pro
Assistez à tous les cours PRO gratuitement pendant 4 jours

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification