^

Coopérations > Cafés-Cultures

Le GIP Cafés-cultures lance son interface web

Un accélérateur d'emploi artistique

Créé au printemps 2015 pour généraliser le dispositif Cafés-cultures sur l'ensemble du territoire national, et permettre aux collectivités qui le souhaitent, de financer l'emploi artistique dans les cafés, le GIP Cafés-cultures lance son interface web. Celle-ci vise à faciliter les demandes des cafés en rendant plus fluide l’échange d'informations avec le GUSO. Aujourd'hui, 13 collectivités sont adhérentes au GIP dont la Région des Pays de la Loire, les villes de Nantes et de Saint-Nazaire.

Les cafés sont de plus en plus nombreux à être potentiellement concernés par le dispositif Cafés-cultures en France, dispositif d'aide à l'emploi artistique expérimenté en Région des Pays de la Loire de 2012 à 2014, et aujourd'hui généralisé. Les collectivités territoriales ayant adhéré au GIP sont actuellement au nombre de 13, dont 5 régions (ancien découpage) : Pays de la Loire, Alsace, Franche-Comté, Aquitaine, Centre Val de Loire ; et 8 villes : Nantes, Paris, Rennes, Montreuil, Dole du Jura, Saint-Nazaire, Pau, Tours. Car pour rappel, le fonds d’aide est abondé par des collectivités territoriales qui adhèrent au GIP Cafés Cultures. Cette adhésion permet ensuite aux cafés-cultures employeurs des territoires concernés de pouvoir bénéficier de l’aide. Par ailleurs, un certain nombres d'organisations professionnelles, fédérations, réseaux et syndicats sont également membre du GIP, à l'instar du Pôle (Pour en savoir + et suivre les nouvelles adhésions, cliquez ici !)

Le nouveau site web explique de façon claire le fonctionnement du dispositif pour les cafés, comme pour les collectivités. Les niveaux de prises en charge restent les mêmes. L’aide à l’emploi artistique correspond à la prise en charge de 26% à 65% de la masse salariale, selon le nombre d’artistes salariés, sur la base du cachet minimum brut indiqué par la Convention Collective Nationale du Spectacle Vivant Privé. A partir de 3 artistes salariés, le salariat d’un technicien peut être pris en compte, sur la même base de calcul que pour les artistes. Pendant l’expérimentation en Pays de la Loire, cela était également possible mais à partir de 4 salariés. Mais la grande nouveauté réside dans l’échange d’information direct entre l'organisme gestionnaire et le Guso (Cf. Schéma ci-dessous).

Schéma de fonctionnement du dispositif

Annonces des adhérents

Pour les pros du spectacle
Pour les pros du spectacle
Formation Staff en partenariat avec le Pôle
Les siestes teriaki
Les siestes teriaki
retrouvez le programme !
Festival R.PoP / Roche-sur-Yon
Festival R.PoP / Roche-sur-Yon
retrouvez le programme !

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional.
Co-missionné par l’Etat et la Région des Pays de la Loire, il œuvre à la structuration et au développement de la filière Musiques Actuelles.

L'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Un réseau de structures adhérentes permet aux acteurs ligériens d'échanger leurs compétences et expériences. Au travers son implication dans des espaces institutionnels, économiques et universitaires, le Pôle valorise la filière. L'animation de concertations territoriales et/ou thématiques, la veille informationnelle, les conseils spécifiques aux acteurs sont les outils de l'accompagnement. Laboratoire de solutions collectives, le Pôle expérimente des dispositifs innovants. Enfin, axe stratégique, l'observation permet de produire les données indispensables à la prise en compte des réalités et à une meilleure analyse des situations.

le Pole / 6 rue Saint-Domingue - 44200 Nantes

  • Authentification