^

Observation > Veille documentaire

13 avril 2016

Les chiffres : au-delà de la quantification

Statistiques et objectifs démocratiques

Le sociologue Olivier Martin a réalisé une analyse de l'usage des statistiques par les décideurs politiques et montré que ce n’est pas tant la quantification qui pose problème que l’usage qui en est fait. Car la production de chiffres en tant que telle peut aussi être mise au service d’objectifs démocratiques, le tout étant d'en choisir l'usage.
Télécharger

Si les statistiques et le chiffrage du monde social représentent les modalités de "l'évaluation", ce sont surtout les démarches au sein desquelles ces statistiques sont produites qui les fourvoient. Comme le dit Olivier Martin, la critique porte moins sur la production de statistiques et de chiffres que sur les dispositifs de "benchmarking" qui les supposent souvent : les politiques de management par l’évaluation et de gouvernement par la logique du résultat. Or "voir dans les statistiques et les chiffres les causes de ce type de fonctionnement, c’est se tromper de cible."

Aussi le sociologue nous invite plutôt à parler « d’État sous pression évaluative ou concurrentielle », et à chercher à « désacraliser l’évaluation et l’esprit de concurrence systématique » car les chiffres ne sont que l’aboutissement d’un processus profond où les valeurs de concurrence, de performance et d’évaluation gouvernent. Derrière l'usage de ces instruments se cachent des choix politiques. Un autre sociologue (Albert Ogien) sur les travaux duquel s'appuie Olivier Martin, précise qu'il est important de préserver la grandeur du chiffre intelligemment utilisé, autrement dit à des fins de connaissance non instrumentalisée. Tout en montrant qu’il recèle une puissance de contrôle dont les gouvernants se servent à leur propre fin. Et l'auteur de conclure :

"Ne laissons pas la mode des indicateurs et la fièvre évaluatrice masquer ce que les chiffres et la science statistique apportent à la connaissance des faits."

 Ainsi le Pôle, avec sa pratique de l'observation participative et partagée (OPP) se dote de la possibilité de produire des chiffres visant à apporter des connaissances aux acteurs de terrain ainsi qu'aux décideurs, tout en portant une attention renouvelée aux réalités vécues et aux enjeux des structures et personnes étudiées.

Retrouvez l'article complet ici.

chiffres enjeux démocratiques observation participation statistiques

Articles similaires

Veille documentaire

La FRAP publie ses nouveaux chiffres

Des signes inquiétants pour les radios locales

La FRAP (Fédération des des radios associatives en Pays de la Loire) publie don 5ème baromètre réalisé à partir des données 2017 de ses 21 radios adhérentes. En 5 ans d'études, cet état des lieux révèle, pour la première fois, une année difficile pour les radios de la région, tant au niveau financier que salarial. En cause : la perte des emplois a…
Veille documentaire

Les derniers chiffres du CNV !

Concernant la diffusion des spectacles de musiques actuelles

Le Centre National de la Variété, chargé de la collecte de la taxe sur les spectacles et de sa redistribution sous forme d'aides, comptabilise pour 2014, 3 948 producteurs & diffuseurs déclarants de spectacles de musiques actuelles et de variété. La dernière publication de la collection Statistiques & Etudes du CNV (oct. 2015) porte sur les chiffr…
Spectacle vivant

Observation Spectacle vivant en Pays de…

Relance de l'Observation participative et partagée !

Dans le cadre de la Conférence régionale consultative de la culture, l’OPP Spectacle vivant, est relancée sur les données 2014, avec le soutien de la Région Pays de la Loire et de la DRAC Pays de la Loire. Venez nombreux aux rendez-vous de présentation calés pour la rentrée, dès le 3 septembre au Mans !

Annonces des adhérents

Adjololo Fête l'été sur 2 jour
Adjololo Fête l'été sur 2 jour
6 groupes en soirée et des animations l'après midi du samedi
Tranzistor #65
Tranzistor #65
L'art peut-il soigner ?
Masterclass Rythme Signé
Masterclass Rythme Signé
le 13 mai avec Santiago Vazquez

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification