^

Accompagnement > Appui aux territoires

Un Solima en cours de réactualisation !

PV de la réunion du SOLIMA de Laval Agglo du 15 oct 2015

Le 15 octobre 2015, une rencontre autour du Solima de Laval Agglomération était organisé avec les acteurs du secteur - mais pas uniquement, pour nourrir la co-construction d’un projet musical pour le territoire. Cette rencontre était organisée autour de 2 ateliers, l'un sur le numérique et l'autre sur les enjeux économiques, de façon à aborder des enjeux transversaux et être en capacité de compléter le schéma préalablement travaillé ces dernières années. Voici le compte-rendu des débats.
Télécharger

Cette rencontre du 15 octobre était organisée dans le cadre du Solima de Laval Agglomération afin de concerter largement les acteurs et nourrir la co-construction d’un projet musical pour le territoire. Cette rencontre était donc ouverte à tous les acteurs de la filière, les élus, et partenaires du secteur culturel et au-delà : médias spécialisés, festivals, musiciens, techniciens, enseignants, organisations issues de l'économie sociale et solidaire...  et organisée autour de 2 ateliers, l'un sur le numérique et l'autre sur les enjeux économiques, de façon à aborder des enjeux transversaux et être en capacité de compléter le schéma préalablement travaillé ces dernières années à travers le Solima.

 

Les débats ont été introduits par Christian Lefort (Vice-Président de Laval Agglomération) et par Marc Lawton (Conseiller Musique de la DRAC). Les travaux ont ensuite été ouverts par Vianney Marzin (Le Pôle), et les ateliers préparés et animés par Eric Fagnot (6par4), Yann Bieuzent (Le Pôle) et François-Marie Foucault (CRD).


Atelier 1 – « Musique et numérique : De l’expérimentation personnelle à l’expression artistique ! »

Ce partage d’expérience a permis de montrer la place que prennent aujourd’hui les nouvelles technologies dans la culture en en particulier dans le champ des musiques actuelles et de l’enseignement de la musique. Ce sont à la fois de nouvelles façons de créer, de produire de la musique qui se mettent en œuvre, mais également de nouvelles façon de transmettre, ou de servir de supports à la pédagogie musicale.

 

A partir des expériences de Thomas Ricou (Ingénieur du son), de Stan Amsellem (Whojam, plateforme web de rencontre et de répétition à distance), de Julien Guigot (Collectif l’Œil mécanique), de Claude Renon (Enseignant DMAC), de Yohann Coupé (Musicien), et de François-Marie Foucault (CRD - Conservatoire de Laval), ont été dressés quelques constats, comme le fait par exemple qu’aujourd’hui, on regarde autant la musique qu’on l’écoute, avec la vidéo et le streaming sur internet, ou que par ailleurs, de nouveaux outils collaboratifs permettent également de mieux travailler et de collaborer avec d’autres artistes à distance, ou d’apprendre à distance…

 

Il est également apparu que, même si les nouvelles technologies favorisent une approche et un apprentissage artistique en autodidacte grâce à la grande diversité des moyens à disposition, le rôle de l’enseignant, du formateur ou du tuteur reste important. Il peut permettre aux praticiens de s’orienter plus rapidement dans la panoplie d’outils accessibles, de partager son expérience, de faire des rencontres et de développer un réseau ou encore de transformer des expérimentations personnelles réalisées « à la maison » en véritable expressions artistiques.

 

Toutes ces mutations nous obligent à renouveler nos manières d’accueillir les jeunes et d’enseigner la musique. Ce sont aussi des opportunités pour créer de nouvelles façons de travailler, d’échanger et de collaborer en gommant les frontières existantes.

 

Atelier 2 – « Accompagnement des projets "périphériques" aux musiques actuelles dans leur développement économique… »

 

Cet atelier a permis de prendre conscience de la diversité des projets en lien avec la musique, portés sur le territoire de Laval Agglomération. On ne peut que constater que l'écosystème musical ne se résume pas aux concerts, à l'enseignement et à la répétition, et qu'un certain nombre de projets périphériques contribuent à la dynamique musicale ou à sa mise en économie sur le territoire : médias, labels, associations spécialisées dans l'action culturelle, la prévention, la communication,... Il s'agit à l'occasion de cette table ronde d'identifier ce type de projets sur le territoire, de prendre connaissance de leurs potentiels et de leurs attentes, et d'identifier des ressources et réponses en termes d'accompagnement.

 

Les acteurs ont donc présenté leurs actions, leurs niveaux de développement et les difficultés rencontrées. Steven Jourdan a présenté la fonction de développement d’artistes de Terra Incognita, qui consiste à assurer un rôle de production, d’administration, de mise en réseau des partenaires des artistes, un ensemble essentiel à leur professionnalisation. Simon Hermine, Laval Tropical, une structure de valorisation du patrimoine culturel de Laval en faisant jouer un artiste/groupe dans un lieu atypique de Laval Agglomération. Jean-François Péculier présente Le Cactus jaune, une structure visant à transmettre sa passion pour la musique à travers l’action culturelle. Delphine Gastineau a présenté le média associatif L’Autre Radio qui est passé récemment du modèle numérique aux ondes.

 

Concernant les difficultés et les besoins, pour l’Autre Radio par exemple, cela a été de financer et de structurer l’emploi ; comme aujourd’hui Terra Incognita qui génère de l’emploi artistique et technique mais avec une structure qui, elle, est gérée administrativement uniquement par des bénévoles. La question des locaux (hébergement, bureaux…) est aussi prégnante, ainsi que celle de l’accompagnement administratif pour le développement ou le démarrage des activités. Il manque des structures supports à ces initiatives. Le risque est que ce type de structures n’existe uniquement que sur les territoires des grandes métropoles, et ne travaillent que marginalement avec les artistes de nos territoires. L’enjeu est toujours de conserver les moyens et les compétences. La culture un outil de développement des territoires. Il faut créer des cercles vertueux.

 

Des outils existent en partie sur le territoire. La Cress présente le portail « Essor » qui recense les dispositifs existants (accompagnement et financement) en Pays de la Loire. Elle évoque des possibilités de financement aux études, à la mise en synergie de coopération entre acteurs (PTCE). La FAL évoque le dispositif DLA pour bénéficier d’un apport en conseil sur des problématiques de structures (déjà) employeuses. Coodémarrage présente la solution de la CAE (Coopérative d’activité et d’emploi) pour lancer une activité en tant qu’entrepreneurs salariés. A noter : Une CAE spécialisé dans la culture (Oz) a été créé en région l’an passé. Par rapport à ces outils, et dispositifs existants. Un travail de veille mutualisé pourrait être organisé.

 

L’atelier a fait remonter l’existence et l’identification de projets (micro) et de compétences dont la volonté commune est de pouvoir s’implanter durablement sur le territoire de Laval Agglomération. En participant à l’activité du territoire, ils contribuent par conséquent à son attractivité économique et à son rayonnement. Mais dans le même temps, les témoignages ont révélé certaines difficultés notamment dans le lancement de leur activité : manque de locaux, d’accompagnement administratif. L’interaction avec les outils d’accompagnement du territoire (Développeur économique, outil ESS,…) pourrait permettre d’apporter une première réponse à la structuration et au développement de ces projets qui enrichissent l’écosystème musical.

 

Les Musiques Actuelles représentent un vecteur dans le développement économique du territoire, en assurant sa promotion et sa visibilité, et en générant de l’activité également. Il s’agirait de réfléchir aux enjeux liés à la création d’un « incubateur » pour permettre à des entrepreneurs créatifs mayennais de développer, dans les meilleures conditions, leur activité et de créer des emplois, et permettre ainsi une diversification des activités musicales présentent en Mayenne.

Laval solima

Articles similaires

Les Rendez-Vous du Pôle

RDV du Pôle à Laval, lors des 3 Eléphan…

LES 27 & 28 MAI : RDV DU POLE A LAVAL

Notez bien cette date dans votre agenda ! Les prochains RDV du Pôle se dérouleront à Laval lors des 3 Éléphants. Au programme : Projet triennal du Pôle et Assemblée Générale, mais surtout de nombreux ateliers pour partager les chantiers en cours, notamment les travaux des festivals adhérents quant au Développement durable, et bien sûr profiter des…
Chantiers collectifs

Le JAZZ est LA : Création d'un cluster …

A Nantes, et en Loire-Atlantique, le jazz se joue collectif !

Les acteurs du Jazz de Nantes et de Loire-Atlantique créent le cluster Le JAZZ est LA. Cette dynamique a pris forme à Nantes suite à la parution de l’étude du Pôle sur le Jazz à Nantes/St-Nazaire paru en 2013. Le 28 aout dernier, les Rdv de l'Erdre ont été l’occasion de faire le point sur l'avancée des travaux, entre artistes, militants, professio…
Appui aux territoires

Un SOLIJAZZ en cours, à Nantes

Pour co-construire une dynamique en réseau !

Suite à la sortie en 2013, de l’étude sur la Scène jazz de Nantes/Saint-Nazaire, les acteurs ont établi un diagnostic partagé. Les institutions, organismes, collectivités, artistes et structures présentes présentes en nombre autour des premières conclusions de l'étude avaient souhaité voir le travail poursuivi. Ce diagnostic rendu public en 2014 a…

Annonces des adhérents

Inscrivez-vous pour Oct. 2017
Inscrivez-vous pour Oct. 2017
CFPM Nantes - Formation Musique / Chant / Technique du son et MAO
Formation Certifiante MIMA
Formation Certifiante MIMA
Obtenez le certificat MIMA (Musicien Interprète des Musiques Actuelles)
Festival Aïnu Fest
Festival Aïnu Fest
les 22 et 23 septembre !

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification