^

Observation > Veille documentaire

Etude "Emploi & compétences" en région

Une étude CRCC sur les Ressources Humaines dans le secteur culturel

La Conférence régionale consultative de la culture (CRCC) a souhaité, pour faire suite aux observations (OPP) menées entre 2012 et 2014, bénéficier d'une étude qualitative sur les problématiques de l'emploi et des compétences dans les filières Arts Visuels, Patrimoine, Musiques actuelles, Spectacle vivant, Livre et Cinéma-Audiovisuel. Des filières qui pèsent selon les sources entre 11 000 et 15 000 emplois en Pays de la Loire. Une douzaine de mesures y sont proposées par Carole Le Rendu.
Télécharger

Dans le cadre de la Conférence régionale consultative de la culture (CRCC), la chaire « RH et innovations sociales dans la Culture » d’Audencia Business School a réalisé, avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, une étude sur l'emploi et les compétences au sein des filières culturelles : arts visuels, audiovisuel/cinéma, livre/édition, patrimoine, musiques actuelles, et spectacle vivant. L’objectif de cette étude est de réaliser un état des lieux et d’apporter des préconisations concrètes : actions, expérimentations, innovations... permettant de soutenir et de développer l’emploi et les compétences au sein de ces filières.

Près d’une centaine
d’acteurs ont été interrogés

L'étude titrée "Emploi-compétences auprès des filières de la CRCC Pays de la Loire" a été réalisé par Carole Le Rendu Lizée (Professeure associée en management des RH dans le secteur culturel, titulaire de la Chaire "RH et innovations sociales dans la culture", directrice académique du département Communication Culture) et Mélanie Dugué (Chargée d'études pour la Chaire "RH et innovations sociales dans la culture").

Une centaine d’entretiens
individuels et collectifs

Le rapport est paru le 10 octobre 2016. Leur méthodologie a consisté en des entretiens qualitatifs individuels ou collectifs, menés auprès d'une centaine d'acteurs, dont 23 pour les musiques actuelles*, proposés pour la plupart par Vianney Marzin (Le Pôle) et Vincent Priou (Trempolino), tous deux membres du comité de pilotage CRCC de l'étude - Comité de pilotage qui s'est réunis 7 fois depuis octobre 2015. Les entretiens collectifs ont été menés entre mars et avril 2016, sur les thèmes suivants : les besoins en formation, l'évolution de carrière, les nouveaux modèles économiques, la mutualisation/coopération, le métier de médiateur, les producteurs, et l'enseignement artistique. L'ensemble a permis à Carole le rendu et Mélanie Dugué de réaliser des focus métiers qui viennent compléter les constats par filière, avant de développer leurs conclusions et préconisations. Elles se sont inspirés pour ce faire d'expérimentation extra régionale.

Une douzaine de mesures sont préconisées en fin de document, dans les pages 83 et 84 du rapport, à partir des principaux constats issus des échanges :

Les constats

Les mesures proposées s'appuient sur les constats suivants :

- 4 grands chantiers seraient à prioriser entre un chantier "numérique/juridique/commercial", un chantier "RH/Management", un chantier "Gestion" et un chantier "Entrepreneuriat".

- la nécessité d’accompagner l'hybridation et l'interdisciplinarité, la coopération intersectorielle, les croisements marchand/non marchand.

- la nécessité de penser de nouveaux formats pédagogiques + souples, + courts.

- la nécessité de mieux accompagner les individus dans le pilotage de leur trajectoire professionnelle.

- la nécessité d’accompagner les structures dans le temps, en intégrant la question des bénévoles, et en structurant professionnellement les projets (RH, juridique, financement,...).

- la nécessité d'améliorer la visibilité de l'offre de formation, d'accompagnement....

- la nécessité de produire des indicateurs.

Les 12 mesures proposées

Les 12 mesures proposées concernent :

1) la création ou le développement d'ancrages locaux en intersectoriel, à l'image des bassins d'emplois, pour répondre aux enjeux de proximité, mailler avec les autres secteurs...

2) le soutien à l’entrepreneuriat, individuel, collectif, et notamment la reconnaissance des développeurs d'artistes,

3) la mutualisation de projets, pour soutenir les logiques de collectifs qui portent des projets à 360°, plutôt que la multiplication du modèle des compagnies,

4) la rémunération, à travers des bonnes pratiques vis-à-vis notamment des artistes et plasticiens,

5) les mutualisations de dispositifs emploi/compétences entre pôles régionaux (le Pôle, Mobilis, le Pôle Arts Visuels ou la Plateforme), pour décloisonner, créer de nouveaux outils communs, des formations, des diagnostics, des transferts de compétences, d’expertises,...

6) le déploiement d’ingénierie RH transverse aux activités culturelles et créatives, pour mieux accompagner les structures sur la gestion RH, travailler les trajectoire professionnelle,

7) la collaboration avec l'enseignement supérieur et la recherche, sur l'observation, les expérimentations, les nouveaux formats,

8) l'alternance et les stages, pour renforcer la capacité de tutorat des structures afin de faciliter l'appréhension du réel par les étudiants, et/ou répondre aux problèmes des métiers rares,

9) les mutualisations d'emplois, en envisageant le recours et la création à un groupement d'employeurs spécifique "culture" (étude d'opportunité),

10) la politique de l'emploi (emploi aidé / salarié formé / structuré aidée),

11) des expérimentations dans la prise en charge des multi statuts (révision dans le critères de financement), pour résoudre les situations d'inéligibilité, et favoriser la compréhension des situations par les institutions, collectivités, Opca, Pôle emploi...

12) un projet éducatif, pour faire connaître les métiers des filières de la CRCC. 

 

* Liste des acteurs musiques actuelles interrogés :

Vivien Gouery (Yotanka), François Gabory (Le Jardin de verre), Véra Bezsonoff (Fédélima), Hélène Fourrage (Mus'Azik), Aurélie Hannedouche (SMA), Romuald Rochelle (Get Up), Eric Petrotto (1D-Lab), Elodie Roca (Warner Music), Enora Mahé (Les lendemains qui chantent), Jean-Noël Bigotti (Fraca-MA), Wilfrid Lebrec (Trempolino), Michel Bonhoure (Techninomades), Samuel Brouillet (Zébulon régie), Anaïs Fotinatos (Organic Orchestra), David Morand (1name4crew et École Loire Divatte), Olivier Tura (Trempolino), Elisabeth Chouteau (Icroacoa), Michel hubert (École Élastique à musique), Jean-Michel Beau (Le Pont Supérieur), Sandra Merle (Pick Up Prod), Simon Hadjer (Pypo Production), Franck Legrand L'Igloo).

Annonces des adhérents

Showcase musique 16/01/18
Showcase musique 16/01/18
Réservé aux professionnels
Financement participatif
Financement participatif
Soutenons-nous, soutenons le collectif Culture Bar-Bars !
Dons et mécénat
Dons et mécénat
Soutenez la scène locale nantaise !

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification