^ arrow_upward
06 March 2017

Action culturelle - RDV du Pole

Retrouvez le Compte-Rendu de l'atelier du 31 janvier à Rezé

Depuis les Rendez-Vous du Pôle de Laval, un groupe de travail s’est constitué autour de la création d’un outil commun sur l'action culturelle. Lors des Rendez-Vous du Pôle à Rezé, un point d'étape a été proposé. Les objectifs de ce dernier étaient de présenter la démarche du groupe de travail et d'échanger autour d'une expérience portée par le 6par4 et le Conservatoire de Laval.
Télécharger

Compte rendu - Atelier « Action culturelle »

Rendez-vous du Pôle - 31 janvier 2017 - La Balinière (Rezé) - 14h30/15h30

PV réalisé par Coraline, Michel, Julien et Vianney

-------------------

Présentation (Texte court envoyé en amont dans le programme des RDV du Pôle)

En mai 2016, lors des Rendez-Vous du Pôle de Laval, un groupe de travail s’est constitué autour de la création d’un outil commun dans le but de diffuser, via le site internet du Pôle, de l’information sur l’action culturelle : bibliographie, formations, financements, carnets d’adresse, méthodes d’évaluation, etc. (*) Point d'étape, cet atelier du 31 janvier permettra de présenter les propositions du groupe de travail en termes d'outil "ressource", de confronter les différentes options pressenties, et de proposer de nouvelles idées, de nouvelles pistes de travail. Temps ouvert à tous les acteurs de l’action culturelle ! Proposé par le groupe de travail « Action culturelle » : 6par4 à Laval, Foin de la rue (53), l’Elastique à musique au Mans, (... et ceux/celles qui souhaiteront rejoindre la dynamique en cours).

* Outil est en cours de construction ici : https://lepole.asso.fr/articles/52/accompagnement_action-culturelle

-------------------

Objectifs et organisation de l’atelier :

  • Présentation de la démarche du groupe de travail « Action culturelle » du Pôle.
  • Échanges autour d’une expérience d’action culturelle portée par le 6par4 et le Conservatoire de Laval, et du retour d’expériences dans le Jazz (« Action culturelle dans le jazz » du 16 /01/2017 par Le Jazz est LA).

-------------------

But et méthodologie de la démarche du groupe de travail « Action culturelle » du Pôle

Lors des échanges organisés dans le cadre de l’atelier des Rendez-vous du Pôle de Laval (mai 2016), les participants ont acté de la nécessité de créer une ressource, une méthodologie, une culture commune sur la question de l’action culturelle dans le champ des musiques actuelles.

Afin de contribuer à la mise en en place des projets d’action culturelle, les acteurs ont entamé une démarche de  construction et d’identification d’indicateurs qualitatifs et d’outils méthodologiques partagés. L’idée est bien de partir des expériences portées par chacun.

Ce travail sur le thème de l’action culturelle dans les musiques actuelles en région, à trouver également un écho lors de la demi-journée de rencontres « L'action culturelle dans le jazz », organisée par le Cluster le jazz est LA, le 16 janvier 2017 à la Maison des Arts de Saint-Herblain, qui a permis d’expérimenter une forme d’échange intensif et constructif, à partir d’un décryptage collectif bienveillant de 3 actions culturelles réalisées par des acteurs du jazz : le travail de la compagnie Frasques, une action auprès de détenus de la Maison d’arrêt de Nantes portée conjointement par l’ACE et Naja, une action portée autour du Saveurs Jazz Festival.

Nourris par les 2 dynamiques convergentes, l’élaboration collective d’un outil « ressource » a donc été amorcée sur le site du Pôle. Six domaines ont été identifiés : témoignages et expériences d’actions culturelles (« Les projets »), bibliographie, formations existantes, évaluation de projets et indicateurs, financement, annuaires d’acteurs.

Un certains nombre de contributions ont d’ores et déjà été recensés. Elles s’inspirent grandement de la notion des « droits culturels ». La démarche est collaborative et participative. Chacun peut alimenter en envoyant ses propositions. (Techniquement, il suffit d’envoyer ces contributions au Pôle – à Julien) qui les partagera régulièrement à l’ensemble du groupe de travail qui s’est constitué en mai 2016 et qui s’élargit aujourd’hui de toutes les bonnes volontés. Les contributions seront également mises en ligne et envoyés régulièrement aux adhérents du Pôle à travers la mailing-list dédiée aux enjeux culturels. C’est donc bien un outil de partage évolutif que nous mettons en place, auquel chacun est chaleureusement invité à contribuer et qui sera enrichi en permanence.

Y a-t-il déjà des indicateurs ? Oui, par exemple en Belgique où le rapport territoire/artistes/population défini par les « droits culturels » (Cf. Déclaration de Fribourg) renverse une logique descendante que nous avons connu, et connaissons, en France avec des politiques culturelles principalement pensées dans un rapport institution/public. Récemment, un nouveau décret sur les projets des centres culturels a été publié en Belgique (missions/indicateurs) où « la façon de faire avec » (les habitants, les acteurs…) est essentielle. (Pour nous faire connaître mieux cette réalité, nous souhaitons inviter des acteurs culturels belges à venir présenter et partager leurs expériences et méthodes, lors d’un séminaire du groupe de travail « Action culturelle »)

-------------------

Echanges autour d’une action culturelle portée par le 6par4 et le conservatoire de Laval.

Pour l’atelier de ce jour, il est proposé que soit décrite de façon concrète une expérience : le contexte, les acteurs, le projet et son déroulement, son évaluation,…). Suivra un échange visant une analyse partagée, éventuellement complétée par des témoignages d’autres expériences des participants. Le but étant de comprendre pourquoi cela a bien fonctionné ou a moins bien fonctionné ? Quels principes, leçons, indicateurs peut-on dégager ?

Présentation de l’action

L’expérience portée par le 6par4 et le Conservatoire de Laval est présentée par François-Marie Foucault (Directeur du Conservatoire de Laval) et Éric Fagnot (chargé de l’action culturelle pour le 6par4).

L’aboutissement : Réalisation d’un livre-disque regroupant 8 artistes programmés par le 6par4 dans la saison. Le principe : 3 versions d’un de leur morceau : l’originale, instrumentale, réarrangée, accompagné d’un mode d’emploi/méthodologie pour s’approprier l’outil. Distribué à toutes les écoles lavalloises. Déclinaison « valise outils » avec les arrangements tous prêts.  Travail réalisé avec une enseignante/intervenante accompagnée de musiciens du Conservatoire. Restitution durant le festival « Les 3 éléphants » par une chorale de 60 enfants et par une classe CHAM (classe  horaires aménagés musique) lors de l’opération « Monte dans le bus ».

Les buts poursuivis : Concevoir un outil pour faire découvrir la programmation de la salle de musiques actuelles, rassembler, faire se croiser les espaces et temps scolaires, de pratiques artistiques, de rencontres culturelles.

Les axes de travail partagés : Médiation et intervention auprès de public scolaire de la Ville de Laval.

Les collaborations : Education Nationale, Conservatoire (CRD), le 6par4 avec la mise en commun des différentes compétences (Médiation, enseignement, création et pratique musicale).

 

Questions/Réponses

Q : Artistes de l’année en cours ou passée ? Y a-t-il un parcours durant l’année, une rencontre avec l’artiste de prévue suite au travail réalisé en amont ? La programmation est trimestrielle, limite de l’anticipation/temporalité entre l’éducation nationale/salle.

Q : Droit d’auteur/droit moral pour la piste originale ? Projet à finalité pédagogique donc tolérance des institutions et sociétés civiles. C’est considéré comme un outil pédagogique  « interne ».

Q : Des ateliers de pratiques sont-ils mis en place ? Pas systématiquement, parcours à la demande.

Q : Relations avec les enseignants ? Quelle est la dynamique entre le 6par4, le CRD et l’Education Nationale ? Grande confiance entre les 3 parties, la musicienne intervenante est enseignante au CRD. Des problèmes de rythme, de disponibilité, d’envie peuvent être rencontrés. Le territoire de la Mayenne est particulier mais c’est un travail engagé depuis longtemps. Avant il y avait un catalogue de la Mairie (offre éducative) devenu maintenant un parcours culturel. Des temps de réunion /présentation sont organisés entre les acteurs/médiateurs/enseignants. Il existe aussi une convention entre l’éducation nationale et le service culturel et éducatif.

Q : Au niveau financier, qui prend en charge le coût de cette action ?  C’est le 6par4 qui finance (enregistrement) et le CRD : les musiciens pour le travail d’arrangement et l’édition ; C’est un choix de structures.

Q : Concernant la temporalité : L’action est-elle déjà lancée pour la saison prochaine, retour de cette année ? Evaluation rapide auprès des premiers utilisateurs. Besoin de pérenniser cette action pour la faire connaitre. Elle est amenée à évoluer en fonction des retours. Elle a pour objectif aussi de ne pas être périmée dès la saison passée, 2ème vie car possibilité de piocher après (ressources).

Q : changer de territoire ? L’idée serait de la décliner pour que chacun puisse se l’approprier  (data source) ; Limité par rapport aux questions juridiques (droit d’auteur).

Q : Y a t-il déjà des premiers retours sur les projets mis en place ? En lancement, encore un peu tôt mais des restitutions sont programmées,  les premiers retours sont positifs, idem pour ceux des enseignants, projet partagé/soutenu dans l’équipe.

Q : Concernant les restitutions, les artistes sont-ils associés (ex : lors du festival)? Des groupes de musiciens seront présents mais pas les artistes choisis. Cela s’est fait par le passé mais pas cette année.

Q : y a t-il beaucoup de demandes ? Quels critères pour choisir les classes participantes ? Les écoles soumettent leur projet d’établissement. Il y a une commission locale d’évaluation ; le choix est fait en fonction de ce dernier.  Ouverture sur le territoire si peu ou pas de demandes.

-------------------

Retour d’expériences – Atelier « Action culturelle dans le jazz » organisé par le Jazz est LA

Michel Hubert (membre du CA de NAJA/le Pannonica), présente une synthèse des indicateurs identifiés lors de la rencontre « Action culturelle dans le jazz » organisée par Le cluster Le Jazz est LA, le 16 janvier 2017 à Saint Herblain.

Durant cette matinée d’échange, 3 actions ont été présentées : une réalisée dans le cadre du festival Saveur jazz, une autre réalisée par la Compagnie Frasque, et une 3ème réalisée par Le Pannonica et les Rendez-vous de l’Erdre.

Ce qui, pèle mêle, a été abordé et dégagé comme important :

  • L’Etat des lieux de l’existant,
  • La prise en compte du contexte, du territoire, des populations et acteurs (culturels ou non) concernés,
  • La place de l’humain, la valorisation du travail réalisé (le cheminement très important pour le résultat),
  • La question des moyens financiers, humains consacrés à l’action culturelle,
  • La place de ces projets et leur valorisation dans les plaquettes de présentation des structures,
  • La démarche de co-construction, car travailler « avec » c’est plus long que « seul »,
  • La capacité à analyser et évaluer sa pratique professionnelle

-------------------

Débat avec la salle

Q : Qu’appelle-t-on « indicateurs » ?  Il semble qu’il y est plusieurs natures d’indicateurs, certains peuvent sembler très techniques, d’autres entrent plus en résonnance avec les objectifs politiques que l’on assigne à l’action culturelle. De nombreuses actions tirent leurs racines dans les années 70 et s’inspire de l’éducation populaire. Il ne faut pas voir ces questions d’indicateurs ou d’évaluation comme une « notation » mais comme des outils d’enrichissement mutuels, lisibles par tous et utiles dans notre pratique. C’est pourquoi le groupe de travail propose de donner une place importante à la description très concrète d’expériences, préalable à leur analyse.

Par ailleurs, il s’agit d’assumer, qu’en impliquant autrement les habitants, qu’en cultivant le « travailler ensemble », les acteurs peuvent poursuivre des finalités « sociétales », qui ne sont pas exclusivement culturelles ou artistiques.

Au cours des échanges, ont été identifiés les problématiques et indicateurs suivants qui semblent déterminants dans la mise en œuvre d’actions culturelles :

  1. La prise en compte du contexte dans lequel le projet d’AC est envisagé
  2. La prise en compte de l’actualité de chacune des structures partenaires.
  3. Les partenaires doivent tous être associés dès l’origine du projet et dans toutes ses phases : choix de l’artiste, définition des objectifs et rédaction du projet….
  4. Chaque partenaire doit avoir une motivation, un intérêt, un désir… en s’engageant dans le projet. L’appropriation du projet par chacun est déterminante.
  5. La fonction de chaque acteur doit être définie et validée, après avoir identifié les compétences et la complémentarité nécessaires de chacun.
  6. Les modalités de fonctionnement doivent être définies et validées entre les partenaires, avec une vigilance particulière à des notions d’écoute, de bienveillance, de confiance ; les questions de personnes sont déterminantes.
  7. L’inscription de l’action culturelle dans le temps :
    • avant (anticipation, imprégnation, contexte, état des lieux, définition des objectifs communs et de chacun, des moyens,…) ;
    • pendant : inscription dans la durée, capacité d’adaptation aux différentes contraintes en faisant si besoin évoluer le projet (des projets artistiques peuvent comporter une part d’imprévu).
    • après : le projet doit aussi se préoccuper des suites qui pourront être données à l’action : ce qui, par ex, peut se traduire par des recherches d’acteurs locaux qui pourront poursuivre une activité, ou par l’intégration d’une action de formation des personnels de la structure où se mène l’action…
  8. L’évaluation doit être systématique, avec des indicateurs définis ensemble et au préalable.
  9. La question du cadre de réalisation de ces projets :
    • La présence d’une commande politique ou d’une mission clairement affectée à la structure peut faciliter les projets. A contrario, elle peut aussi donner à ce projet une simple raison de « satisfaire » un cahier des charges, sans grande attention aux aspects qualitatifs de l’action culturelle menée.
    • Le conventionnement des structures peut à la fois permettre d’inscrire les actions dans la durée (conventions pluri annuelles…) et de définir des critères qualitatifs d’évaluation des projets.
  10. Dans chaque structure, l’action culturelle doit donner lieu à des moyens spécifiques, clairement identifiés et conséquents : budgets, personnel, qualification...

 

-------------------

Conclusion

Le groupe de travail est ouvert à différentes problématiques et manières de voir. Il souhaite s’ouvrir à d’autres acteurs afin de poursuivre de façon approfondie l’échange d’expériences.

Un prochain temps de rencontre devrait avoir lieu le 23 mars prochain (CHANGEMENT DE DATE : Finalement, la prochaine rencontre se déroulera le mercredi 26 avril 2017). En amont, il sera proposé à chacun d’utiliser (d’enrichir, de compléter…) la grille d’indicateurs pour la description et l’analyse d’expériences personnelles.

-------------------

PROCHAIN RDV DU GROUPE DE TRAVAIL :

crédit photo : Adeline Moreau @Clack

action culturelle

Articles similaires

Action culturelle

"Huguette the power" dans tous les médi…

De la Mayenne au Grand Rex

En 2016, la Chorale du troisième age, emmenée par Pierre Bouguier et son groupe Mémé les watts, a enflammé la Mayenne et le festival Au Foin de la Rue. Ce 29 mars 2018, c'est au Grand Rex, dans le cadre du 10ème anniversaire de la Silver Economie, qu'il a emmené les 60 choristes âgés de 72 à 96 ans. Ce passage à la capitale n'a pas laissé les médi…
Les adhérents

Démocratie culturelle & Démarche de pro…

Rencontre lavalloise avec Sébastien Boisseau

Le numéro 62 du magazine gratuit Tranzistor, édité par Mayenne Culture, est paru avec un dossier central sur le cinéma. Il contient également une rencontre avec Sébastien Boisseau, du label Yolk. Cet échange se fait dans le cadre d'un projet, à l'initiative du 6par4, dans le salon d'habitants de quartiers lavallois. L'occasion de prendre du recul …
Portraits d'acteurs

"Huguette the power", le film !

1ère projection : le 16 nov. à Ernée (53)

"Huguette the power", c’est une chorale rétro-actuelle ! "Huguette the power", c'est un pont entre générations ! C'est un nouveau regard sur la personne âgée. Initié en 2016 dans le cadre du festival Au foin de la rue, il s'agit d'une action de médiation à destination de 60 choristes provenant entre autres de 4 EHPAD. L'action se transforme en spe…

Annonces des adhérents

FORFAIT ENREGISTREMENT 2 JOURS
FORFAIT ENREGISTREMENT 2 JOURS
Pour 600 € avec hébergement inclus (2 nuits – 8 pers) du 1er avril au 30 juin
Note qualité 18/20 de AFDAS
Note qualité 18/20 de AFDAS
L'AFDAS décerne une note qualité de 18/20 au CFPM (décret qualité DATA-DOCK)
Masterclass Rythme Signé
Masterclass Rythme Signé
le 13 mai avec Santiago Vazquez
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing