^

La filière musicale > Actualité

Vers une maison commune de la musique ?

Une réflexion est lancée par la nouvelle ministre de la Culture

Françoise Nyssen, nouvelle ministre de la Culture, lance une mission de réflexion sur une « maison commune de la musique » qu'elle confie à Roch-Olivier Maistre, conseiller maître à la Cour des comptes. Pour Françoise Nyssen il s'agit de "répondre (...) au grands défis de la musique de demain, notamment ceux liés au numérique. La logique est désormais celle du « 360° », incluant le spectacle vivant et la musique enregistrée."

Communiqué du Ministère de la Culture

Lors de son déplacement au salon du MIDEM à Cannes le 8 juin dernier, la ministre annonçait le lancement d'une mission pour, d'une part, établir un diagnostic sur les besoins de la filière musicale et, d'autre part, identifier les modalités de soutien à cette filière et engager une réflexion autour d'une « maison commune de la musique ». Cette réflexion, confiée par Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à Roch-Olivier Maistre, conseiller maître à la Cour des comptes,  doit notamment porter sur :

-          le périmètre d’activité ;

-          la gouvernance, dans un triple souci d'efficacité, d’expression de tous les intérêts en présence, et de réaffirmation du rôle de l’Etat ;

-          les modalités et la structure de son financement, au regard d’une évaluation précise et documentée des besoins identifiés.

Les conclusions de la mission devront être remises à la fin du mois de septembre.

« La mission envoie un signal fort à la grande famille de la musique. Depuis 50 ans, le ministère a diversifié ses instruments de soutien à la filière, sous l'impulsion de mes prédécesseurs et de grands noms comme Marcel Landowski et Maurice Fleuret. Parallèlement au soutien indéfectible du ministère au secteur musical, la réflexion sur la maison commune constitue une nouvelle étape dans la définition d'une politique volontariste, pour répondre ensemble au grands défis de la musique de demain, notamment ceux liés au numérique. La logique est désormais celle du « 360° », incluant le spectacle vivant et la musique enregistrée. Trois objectifs seront prioritaires: promouvoir l'émergence et la diversité (de création et de diffusion), assurer le rayonnement international de la filière, structurer les acteurs en favorisant l'accès au financement et en encourageant les projets communs. ».

Françoise Nyssen, ministre de la Culture.

_________________________________________________

Roch-Olivier Maistre est conseiller maître à la Cour des comptes, président de section, et membre de la Cour de discipline budgétaire et financière.

Conseiller technique au cabinet du ministre de la culture et de la communication (1986

1988), directeur général de la Comédie Française (1993-1995), conseiller pour l’éducation et la culture au secrétariat général de la présidence de la République (2000-2005), il a été médiateur du cinéma (2006-2011) et président de l’Autorité de régulation de la distribution de la presse (2011-2017). Roch-Olivier Maistre a également présidé le conseil d’administration de la Cité de la musique de 2007 à 2016

Aujourd’hui administrateur du Festival de Cannes, du Théâtre du Vieux-Colombier et du Théâtre national de l’Odéon, il est membre de l’Autorité de régulation de la distribution de la presse et de la Commission financière de l’Agence France Presse

Annonces des adhérents

Tous les mois
Tous les mois
Découvrez la coopérative des métiers créatifs en Pays de la Loire
Financement participatif
Financement participatif
Soutenons-nous, soutenons le collectif Culture Bar-Bars !
Formation Certifiante MIMA
Formation Certifiante MIMA
Obtenez le certificat MIMA (Musicien Interprète des Musiques Actuelles)

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification