^

La filière musicale > Actualité

Pour défendre l'artisanat et la diversité

Un tour de France du développement d'artistes

Durant la saison 2017/2018 aura lieu sur l'ensemble du territoire français, le Tour de France du Développement d'Artistes. Aujourd'hui plus que jamais, à l'heure des mouvements de concentration, il est important de défendre et valoriser ces TPE, véritable lien entre artistes, lieux et publics. Un tour de France qui débutera à Roubaix lors du Crossroads festival et se terminera à Clermont -Ferrand durant Europavox, tout en passant par Nantes, Saint-Etienne et bien d'autres encore.

Quatre ans après un séminaire national, les labels, structures de management et de tour présents sur l'ensemble du territoire français se sont structurés autour des pôles régionaux, des syndicats et ont pu se mobiliser à l'occasion des conventions entre CNV et certaines régions. Cette évolution est une franche réussite si on ajoute également la création dans la loi de finances de 2016 d'un nouveau crédit d'impôts pour le spectacle vivant musical.

Pour autant, ces dernières années ont également été le théâtre d'une concurrence accrue et d'un phénomène de concentration avec l'arrivée d'acteurs internationaux sur le marché européens et français dans les métiers de la production et de la diffusion, laissant parfois craindre pour la diversité culturelle. Il est donc important pour préserver notre écosystème de bien préparer les artisans de la musique aux mutations et de les accompagner dans le développement de leur structure. Aussi, le tour de France du Développement d'Artistes se donne pour objectifs de :

  • Proposer des temps d'information et de formation sur des thématiques économiques, internationales, structurelles..
  • Favoriser la rencontre.
  • Valoriser l'artisanat et un développement durable et éthique de la filière musicale.

On vous en dit plus?

 

  • Le contexte

    Le nombre de structures de production de spectacles et de phonogrammes a explosé ces dix dernières années. Il s’agit, paradoxalement, d’une réponse spontanée au phénomène actuel de concentration des entreprises nationales et multinationales. Cette concentration a causé un tel déficit de débouchés pour nombre de projets musicaux que de ce fait, ceux-ci cherchent de plus en plus à s’appuyer sur le tissu de structures indépendantes qui émergent aujourd’hui partout sur les territoires.

    Ces structures de production et de développement d‘artistes favorisent la découverte de nouveaux talents, et rendent possible l’insertion professionnelle des artistes. De fait, elles portent le développement économique des projets. Elles investissent et prennent des risques. Elles ont leurs spécificités, partagent des valeurs, des méthodes de travail. Elles assurent une fonction essentielle au sein de la filière musicale en la nourrissant de projets matures et structurés. Leur multitude représente une garantie pour la diversité artistique en France.

    Pourtant cette multitude et cette diversité, la fragilité des structures, de leur modèle socio-économique, et le turn over qui en découle, rend leur appréhension complexe pour les pouvoirs publics, et leurs partenaires au sein même de la filière musicale. Face à aux situations similaires rencontrées aux quatre coins de l’hexagone, le travail réalisé depuis plusieurs années commencent à porter ces fruits. Il a permis d’amorcer une convergence de ces entreprises, autour du terme « développeurs d’artistes » notamment. En 2014, s’est déroulé à Nantes, un 1er séminaire national permettant à ceux-ci de se réunir, de se reconnaître et d’échanger sur les réalités concrètes rencontrées par chacun. Depuis, de nouveaux dispositifs ont vu le jour. Localement, régionalement, des réseaux se sont organisés, ou réorganisés. Des organisations professionnelles et institutions ont commencé à mieux identifier et prendre en compte les enjeux de ces acteurs.

    Mais, la filière musicale continue d’évoluer à vitesse grand V. Les mutations techniques, sociétales ou économiques rencontrées sont puissantes, et vu du terrain, leur prise en compte doit absolument s’amplifier. Les cycles de production se raccourcissent. La concentration se renforce avec des entreprises, qui à travers leur groupe, contrôlent l’ensemble des principales fonctions de la filière. Dans ce contexte, ces microentreprises, que sont les structures de production et de développement d‘artistes, risquent l’asphyxie, alors que leur fonction est essentielle, que ce soit du point de vue de leur contribution à l’économie de la filière musicale, ou que ce soit du point de vue de la diversité culturelle.

    C’est pourquoi, il nous apparait essentiel, de réunir aujourd’hui à nouveau, les structures de production et de développement d‘artistes, ainsi que l’ensemble de leurs partenaires – tous ceux qui se sentiront concernés par leur devenir, afin d’évaluer collectivement la situation, de trouver des solutions communes, en échangeant entre entrepreneurs, artistes, organisations professionnelles et institutions. Il s’agit bien sûr de toujours mieux expliciter, faire connaître et reconnaître le travail réalisé, tout en portant une parole collective de ces entrepreneurs créatifs et solidaires.

    #1 Roubaix
    Crossroads Festival - 15 - 16 septembre

    La première étape du tour de france se déroulant dans le cadre du Crossroads, la thématique de l’export était évidente. Cette étape permettra aux producteurs de mieux appréhender ce sujet et de comprendre mieux le marché du Bénélux et allemand notamment.

     
    13H00 – 13H30 [CONFÉRENCE] Contextualisation de la démarche nationale autour des développeurs

    Intervenant : Yann Bieuzent (Le Pôle Pays de la Loire)

     

    En 2014, le Séminaire National des Développeurs d’Artistes organisé à Nantes avait permis aux tourneurs, labels et managers de se regrouper et d’œuvrer à une reconnaissance de leurs entreprises sur les territoires. Ce séminaire a permis à ces entreprises issues de nombreuses régions françaises de s’approprier les travaux les plus avancés et d’organiser à leur tour leur structuration. Depuis, et avec le soutien de certaines organisations, réseaux, fédérations, syndicats et institutions, les problématiques de ces acteurs ont été mieux identifiées.

     

    13h45 – 14H45 [CONFÉRENCE] Les stratégies de développement à l’international

    Animation : Sarah Schwaab (Wolken Agency)

    Intervenants : Corinna Krome (Yalta Club), David Dehard (Court-Circuit) et Mr Mo (Jarring Effects)

     

    Dans l’imaginaire collectif, l’export est réservé aux projets les plus avancés et structurés. Cependant, il peut également s’inscrire dans une stratégie de développement pour des projets encore jeunes et en voie de professionnalisation. Dans tous les cas, et encore plus que pour le marché français, il convient de mettre en place une réelle stratégie en amont afin que l’export d’un projet musical soit bénéfique pour l’artiste et le producteur.

    Au travers de témoignages concrets, cette conférence mettra en lumière des exemples de bonnes pratiques et les pièges à éviter avant de se lancer dans l’aventure de l’export à l’international.

     


    15H00 – 16H00 [ATELIER] Les salons à l’international

    Intervenants potentiels : Julien Fournier (WBM) et Sam Reinard (Rockhal)

    Les salons professionnels constituent le passage obligé pour démarcher des partenaires qui permettront de professionnaliser et pérenniser son projet musical. Cependant, la présence sur ces temps est souvent coûteuse et chronophage pour les petites structures. Dès lors, comment préparer au mieux les déplacements sur ces salons ? L’atelier sera l’occasion de dresser un panorama des principaux évènements de ce type en Europe et permettra de mieux cibler quels sont les plus pertinents en fonction du niveau de développement de son projet, son esthétique et ses objectifs.

     

    15H00 –16H00 [ATELIER] Disque et live : les réalités des marchés européens

    Intervenants potentiels : Mr Mo (Jarring Effects)

     

    Les réalités des marchés de la musique diffèrent dans chaque pays. Afin d’exporter efficacement son projet musical, il convient de connaître au mieux les spécificités liées au territoire. Cet atelier aura pour objectif de répondre aux questions des participants concernant les particularités des marchés du disque et du live de différents pays.

    #2 St Etienne
    Forum Jazz 23-24 novembre

    Plus d'infos à venir // Thème: les nouveaux modes de structuration

    #3 Rennes
    Transmusicales - à confirmer

    Plus d'infos à venir // Thème: Accompagnement et production - Pour un cercle vertueux

    #4 Nantes
    en marge des BIS 16 et 17 janvier

    Plus d'infos à venir // Thème: Pour un développement durable et éthique

    # ... Et la suite
    en 2018

    En 2018, le Tour de France s'arrêtera à Montpellier, St Denis de la Réunion ou encore à Clermont Ferrand. D'autres dates sont en cours de calage.

Annonces des adhérents

Formation Certifiante MIMA
Formation Certifiante MIMA
Obtenez le certificat MIMA (Musicien Interprète des Musiques Actuelles)
Appel à projet musique
Appel à projet musique
Traverses
Inscrivez-vous pour Oct. 2017
Inscrivez-vous pour Oct. 2017
CFPM Nantes - Formation Musique / Chant / Technique du son et MAO

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification