^

Le réseau > Portraits d'acteurs

Festival Bar-Bars

une diversité artistique pour un public en évolution

Le festival Bar-Bars revient en France du 23 au 25 novembre 2017 pour sa 16ème édition. Depuis sa création, l’événement continue de grandir et se classe désormais 2ème événement national après la Fête de la musique. L’occasion de revenir sur le phénomène Bar-Bars qui, au-delà du festival, est aussi un acte militant.

Depuis 1999, le festival Bar-Bars offre durant trois jours une programmation artistique variée et indépendante. Son ambition est de valoriser la scène locale pour un public de proximité. A chaque lieu, un programmateur, avec des artistes locaux ou émergents mais aussi des artistes confirmés. A l’origine de ce concept, une douzaine de responsables de lieux culturels alternatifs nantais se sont fédérés pour porter ensemble la vie des cafés concerts et cafés cultures : c’est ainsi qu’est né le Festival Culture Bar-Bars, événement festif et culturel, fondé par le Collectif Bar-Bars.

Le Festival en région Pays de la Loire

Au national, cette année est un nouveau record avec 59 villes participantes, 230 lieux, plus de 780 événements et plus de 1.800 artistes programmés. En Pays de la Loire, 22 villes y participent et proposent 430 événements, dont 384 concerts : la région concentre près de 55% de la programmation musicale du festival. A titre de comparaison, en 2016, 227 lieux avaient accueilli 1.700 artistes, ce qui représentait 770 événements dans 56 villes. 125.000 festivaliers avaient répondu présent.

Une diversité artistique qui tend à s’élargir

La diversité culturelle est toujours présente dans la programmation du festival. Parmi les disciplines artistiques, la musique concerne 85% de la programmation, avec une majorité de musiques actuelles, estimées à 80%. Cependant, cette année, la soirée d’ouverture du festival à Paris accueillera un ensemble de musique classique, avec l’association française des Orchestres. Au-delà des concerts, d’autres disciplines artistiques sont présentes : pièces de théâtre et matchs d’improvisation, graphisme, mais aussi expositions, animations, performances ou projections de documentaires.  

Une programmation de proximité

Les artistes se produisant dans le cadre du festival, qu’ils soient amateurs ou professionnels, sont le plus souvent issus des villes ou des alentours. Ainsi, le festival met en avant les circuits courts de la diffusion, en programmant des artistes émergents, des projets innovants ou des créations artistiques, qui seront peut-être les jeunes talents de demain.

Un public en évolution

Selon Denis Tallédec, directeur de Culture Bar-Bars et de la Fédération nationale des Cafés Cultures, l’ambition du festival est de proposer une première offre de proximité pour un public de proximité. Il rappelle qu’à l’origine, les festivaliers ne venaient pas de l’autre bout de la France, car par définition, Culture Bar-Bars représentait le festival offrant une programmation en bas de chez soi. Cependant, le public a tendance à évoluer et s’élargit depuis 2 ans : de plus en plus de festivaliers se déplacent, y compris de l’étranger, et organisent leur week-end autour de l’événement. Denis Tallédec pense que ce phénomène correspond notamment à la génération Y, qui « consomme la vie comme elle consomme de la musique sur internet », avec une recherche d’immédiateté, de diversité et de nomadisme. La formule proposée par le festival Bar-Bars offre ainsi à cette génération un parcours nocturne et un parcours artistique, convenant à leurs attentes.

Le Collectif Culture Bar-Bars, une ambition nationale

Au-delà du festival, le Collectif Culture Bar-Bars fédère les cafés-cultures sur le territoire national et les soutient comme maillon essentiel de la chaîne de diffusion culturelle. Ces lieux sont à la fois des circuits courts de la diffusion artistique et une réponse en matière de diversité artistique et culturelle. Par ailleurs, ce sont des lieux d’émergence pour les artistes, mais aussi des lieux d'échanges, de découverte, de proximité et de convivialité pour les publics. En 2017, près de 500 lieux en France sont réunis autour de la fédération nationale des cafés cultures et environ 150 pour la région Pays de la Loire.

Selon Denis Tallédec, l’objectif du Collectif est de continuer à insérer les cafés-cultures dans la filière des musiques actuelles et plus globalement dans la filière culturelle, tout en accompagnant les pouvoirs publics et les professionnels sur ces mutations. Quant au festival Bar-Bars, majoritairement urbain, son ambition est d’être au plus proche des différents territoires et de renforcer sa présence en milieu rural, mais aussi de diversifier son offre artistique en proposant une programmation au-delà des musiques actuelles. L’idée est avant tout de renforcer le lien social entre les publics, dans des lieux différents les uns des autres, mais tous réunis autour de l’envie de partager leur passion de la culture.

 

 

Article écrit par Françoise Henry @kawen

Annonces des adhérents

Dons et mécénat
Dons et mécénat
Soutenez la scène locale nantaise !
LE NOUVEAU SITE WED ADJOLOLO
LE NOUVEAU SITE WED ADJOLOLO
studios d'enregistrement et de création - accueil en résidence - management
Financement participatif
Financement participatif
Soutenons-nous, soutenons le collectif Culture Bar-Bars !

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification