^

Coopérations > Développement d'artistes

19 janvier 2018

Réaffirmons l'utilité sociale des producteurs !

Etape Nantaise du Tour de France du Développement d'Artistes

A l’issue de l’étape nantaise du Tour de France du Développement d'Artistes ayant rassemblé près d’une centaine de personnes la veille des BIS, les structures de productions et de développement d‘artistes expriment leurs problématiques à travers un communiqué, et s’accordent sur l’affirmation d’une éthique professionnelle partagée. Avec l’appui des pôles et réseaux régionaux, ils lancent ensemble une 1ère étude commune nationale.

Communiqué

 

Depuis septembre 2017 et au cours de 2018, se déroule le Tour de France du Développement d’artistes. A mi-parcours de cette tournée, et à l’issue de l’étape nantaise ayant rassemblé près d’une centaine de personnes la veille des BIS, les structures de productions et de développement d‘artistes expriment leurs problématiques et s’accordent sur l’affirmation d’une éthique professionnelle partagée. Avec l’appui des pôles et réseaux régionaux, ils lancent ensemble une 1ère étude commune nationale.

Le nombre de structures de production de spectacles et de phonogrammes a explosé ces dix dernières années. Il s’agit, paradoxalement, d’une réponse spontanée au phénomène de concentration des sociétés nationales et multinationales. Les artistes font face à des difficultés croissantes. Et la concentration en cours cause un tel déficit de « débouchés » pour nombre de projets musicaux que ceux-ci cherchent de plus en plus à s’appuyer sur le tissu de structures indépendantes implantés sur les territoires. Comme le montre l’étude récente du Pôle et de la Fraca-Ma concernant les musiciens de scène des régions Pays de la Loire et Centre val de Loire, 45% des musiciens professionnels ressentent le besoin d’une structure de production et de développement d’artistes !

Les acteurs réaffirment leurs objectifs et finalités !

Ces structures de productions et de développement d'artistes sont essentiellement des tourneurs, des managers, des producteurs de disques, des éditeurs qui ont une vision globale de la carrière des artistes. Elles peuvent être spécialisées ou regrouper plusieurs métiers au sein de la même structure – on parle alors de 360°. Ces TPE favorisent la découverte de nouveaux talents, et rendent possible l’insertion professionnelle des artistes. De fait, elles portent le développement économique des projets, dans des logiques de proximité, tout en créant des passerelles au-delà des frontières régionales ou nationales. Elles investissent et prennent des risques. Elles ont leurs spécificités, partagent des valeurs et méthodes de travail. Elles assurent une fonction essentielle au sein de la filière musicale en la nourrissant de projets matures et structurés. Leur multitude représente une garantie pour la diversité artistique en France.

Mais, la filière musicale continue d’évoluer. Les mutations techniques et sociétales se concrétisent. Les cycles de production se raccourcissent. La concentration se renforce. Dans ce contexte, les structures de production et de développement d'artistes risquent l’asphyxie. C’est pourquoi, à l’heure des réflexions autour d’une Maison Commune de la Musique, il est indispensable de mettre l’Utilité Sociale des producteurs en avant, l’inscription territoriale des projets, la diversité culturelle et l’éthique au centre des discussions. Les artisans créatifs et solidaires souhaitent être mieux pris en compte, et font valoir, au-delà des intérêts particuliers des pratiques vertueuses pour l’écosystème musical dans son ensemble.

Pour donner à voir notre unité et notre diversité, nous lançons une étude commune avec l’appui des pôles et réseaux régionaux, qui fera suite aux travaux pionniers réalisés, et permettra de renforcer notre lisibilité et visibilité !

  • www.developpement-artistes.org

Annonces des adhérents

le 31 janvier à la Boule Noire
le 31 janvier à la Boule Noire
ALV MGMT & Syncope Prod
Nouveau single
Nouveau single
voir le clip
Tranzistor #64
Tranzistor #64
Saisons culturelles, regard en coulisses

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification