^

Accompagnement > Appui aux acteurs

09 avril 2018

Culture et Economie sociale et solidaire (ESS)

Force et fragilité de l'entrepreneuriat d'utilité sociale !

Entreprendre dans la Culture en Pays de la Loire a permis d’apprécier l’abondance d’initiatives entrepreneuriales dans nos filières. Les coopérations y sont riches, les aventures souvent collectives. Philippe Henry le décrypte à travers ses études récentes. Bernard Latarjet, lui, alerte sur le risque de voir la diversité des projets mise à mal par une vision bipolaire institutions/industries. Il promeut une 3e voie, celle que représenterait l’ESS dont les contours s’affinent suite à la Loi 2014.

Le rapport Latarjet

Une 3e voie rassemblant largement les acteurs associatifs et les entreprises d’utilité sociale doit être explorée et soutenue pour faire face aux enjeux territoriaux et sociaux, c’est le point de vue exprimé par Bernard Latarjet dans son rapport intitulé « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire ».

 

Les études de Philippe Henry

Philippe Henry est un chercheur en socio-économie de la culture. Il vient de publier deux articles sur l’’entrepreneuriat culturel et les coopérations.

L’AGRÉMENT ESUS

La loi ESS dite Loi Hamon de juillet 2014 a ouvert le périmètre de l’Economie sociale et solidaire, à travers l’agrément ESUS qui permet à des entreprises « classiques » d’être reconnues comme relevant de l’ESS, en fonction de certains critères.

LES BONNES PRATIQUES

La même loi de juillet 2014 a rendu obligatoire pour les entreprises de l’ESS le fait de rendre compte de ses bonnes pratiques (gouvernance, concertation, territorialisation, emploi/formation, usagers /populations, diversité/égalité), une démarche facilitée par un « Guide de bonnes pratiques » concocté par le Conseil supérieur de l'économie sociale et solidaire.

LA CRESS DES PAYS DE LA LOIRE

La Chambre Régionale de l'Economie Sociale et Solidaire accompagne les secteurs et certains projets coopératifs. Des outils spécifiques sont aussi gérés par la chambre comme Culture Diag ou le portail Essor permettant identifier des financements, des dispositifs accompagnement ou de formation.

Annonces des adhérents

30 octobre - Paris
30 octobre - Paris
Une série produite par Sourdoreille et la Cie des Indes
Showcase
Showcase
Journée pro - 8/01/19
Tranzistor #64
Tranzistor #64
Saisons culturelles, regard en coulisses

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification