^

La filière musicale > Actualité

Toutes les musiques à l'Assemblée Nationale !

Pour une concertation large en faveur de la musique

Réunis à l’Assemblée nationale, le lundi 16 avril dernier, les fédérations nationales et réseaux régionaux ont initié une concertation sur les politiques publiques en faveur de la musique. Les participants représentant la pluralité des musiques ont donné à voir une analyse convergente des enjeux auxquels sont confrontés les différents maillons de la filière, mettant en avant la nécessaire défense de la diversité des initiatives.

Anticipant l’annonce de Françoise Nyssen concernant la préfiguration du Centre National de la Musique à Bourges, une vingtaine d’organisations du secteur musical ont appelé à une concertation large sur les politiques publiques en faveur de la musique. Étaient présents 120 personnes mobilisées par la vingtaine de fédérations nationales et réseaux régionaux ayant appelé à cette matinée qui était pour ainsi dire à guichet fermé.

Ainsi étaient représentés l'AJC (jazz), le Collectif Culture Bar-bars (cafés-cultures), la Ferarock (radios), la Fraca-Ma (Centre Val de Loire), Futurs Composés (musique classique), Grands Formats (jazz), Haute Fidélité (Hauts-de-France), la Famdt (musiques traditionnelles), la Fédélima (lieux de musiques actuelles), la Fevis (ensemble de musique classique), le Pam (Paca), le Pôle (Pays de la Loire), le Rif (Ile-de-France), les Allumés du jazz (labels jazz), Octopus (Occitanie), le Polca (Champagne-Ardennes - Grand est), le Rim (Nouvelle Aquitaine), R-Man (Normandie) et Zone Franche (musiques du monde).

La diversité au cœur des préoccupations du secteur musical

Cette matinée aura permis l’amorce d’un dialogue élargi à toutes les musiques et une esquisse de parole commune - Les interventions successives mettant en avant les initiatives privées qui enrichissent et dynamisent les territoires, qui portent une forme d’utilité sociale et concourent à l’intérêt général.

Le sentiment semble ainsi  partagé sur le fait que les politiques publiques, qui ont pourtant contribué à la diversité culturelle, risquent aujourd’hui de la restreindre, notamment concernant le futur Centre National de la Musique. Si la préfiguration de celui-ci suit le prisme du rapport de Roch Olivier Maistre « Pour un centre national de la musique », le risque serait que soient pris en compte uniquement les acteurs du service public de la culture et les acteurs du privé marchand. Serait mis de côté tout un pan aujourd’hui fragilisé, celui du tiers secteur culturel dont l’importance est rappelée dans un autre rapport récent mettant en avant les enjeux de la culture au regard de l'ESS, par Bernard Latarjet.

A l’Assemblée nationale, ce lundi 16 avril 2018, donc, les organisations fédérant les acteurs musicaux ont donc appelé de leurs vœux une concertation large pour des politiques publiques en faveur de la musique qui prennent en compte la complexité de ce champ culturel particulier, dans sa construction historique et sa structuration nationale et territoriale.

Jocelyn Borde, président de la Fraca-MA (réseau régional du Centre val de Loire), a pris la parole au nom de la Coopération des Pôles et Réseaux régionaux de musiques actuelles.

Annonces des adhérents

10 ans des Barons
10 ans des Barons
7 et 8 septembre à Ste Pazanne
du 27 au 29 septembre
du 27 au 29 septembre
3 jours de propositions culturelles interactives
10 ans de Futur
10 ans de Futur
le 29 septembre à Trempo

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification