^

Observation > Enquêtes thématiques

Le SMA en chiffre : la diversité des structures et des projets mise en avant

Nouvelle publication 2018 sur les adhérents du SMA

Le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA) est une organisation d’employeurs de l’écosystème musical se caractérisant par son appartenance à l’économie sociale et solidaire. Ces structures ont en commun la démocratie de leur mode de gouvernance, la non-lucrativité de leurs buts, et d’œuvrer en faveur de l’intérêt général et de la diversité. Afin de mieux connaitre les modèles économiques, les activités, les caractéristiques de l’emploi de ses adhérents, le SMA renouvelle sa démarche d’observation.

C’est grâce à un protocole de partage des données entre le CNV et le SMA, (en accord avec les 212 structures adhérentes au SMA concernées) qu’ont pu être extraite et analysée la majeure partie des données pour les structures relevant du champ du spectacle vivant (des salles de concerts, des producteurs de spectacles,des festivals). Cette étude a été complétée non seulement par un questionnaire en ligne à destination des labels (édition phonographique) et des centres de formation (19 structures y ont répondu) mais aussi auprès de 5 radios faisant passer le nombre de répondant à 236 soit 83% des adhérents du SMA.

Basée sur les données 2014, la diversité des structures a été mise en avant avec d’une part la diversité géographique : l'ensemble des répondants sont répartis sur la totalité du territoire français mais aussi une diversité économique avec un budget moyen de 571 429 € sur l’ensemble des structures mais avec un budget moyen de 102 253 euros pour les radios et de 1 294 117 € pour les festivals. Les festivals dont 44% des charges sont des achats de spectacle et des frais annexes et 40 % des produits des recettes de billetterie ont donc une autonomie financière importante. Les producteurs de spectacle, eux, semblent rarement détenteur de la billetterie avec 52% de leurs produits provenant de la vente de spectacle contre 11% des produits qui sont des recettes de billetterie.

L’étude contient aussi un focus particulier sur l’emploi grâce à l’enquête portée par l’UFISC en 2017. Ce focus pointe notamment les contrats aidés des structures nous révélant que sur la totalité des emplois permanents des 187 structures répondantes, 23 % sont des contrats aidés (tous types de contrats et dispositifs d’emplois aidés confondus) et 59% des structures emploient des personnes en CUI-CAE et emplois d’avenir en 2014.

Pour lire l'étude en intégralité :

Observation SMA

Articles similaires

Les adhérents

Gérome et le Hellfest en BD

Par Guillaume carreau sur le site Tohu Bohu média

Le dessinateur Guillaume Carreau (Vide Cocagne) a réalisé en dessin une interview de notre sociologue fétiche, Gérôme Guibert, au sujet du festival Hellfest. La page est en ligne sur le site Tohu Bohu média géré par Trempolino. Vous y trouverez également une playlist sélectionné avec soin par Gérôme Guibert. Bonne lecture !
Veille documentaire

Enjeux et clés d’analyse des structures…

Pour appréhender la diversité et les enjeux des structures culturelles

Opale sort un guide intitulé " Enjeux et clés d’analyse des structures culturelles" réalisé en partenariat avec France Active (CRDLA Financement. Il présente en détail les principales caractéristiques économiques et financières des associations culturelles, et s'appuie es études, enquêtes et analyses rassemblées par l’association Opale au fil des …
La filière musicale

Les 21 radios de la FRAP présentes leur…

Un état des lieux des radios associatives en Pays de la Loire

Chaque année, la FRAP publie un état des lieux des radios associatives en Pays de la Loire. Cet observatoire donne a voir le profil type des radios de la FRAP et l'évolution de ces valeurs à savoir : les ressources humaines (bénévoles, salariés et volontaire en service civique), les activités (antenne, programmation, activités Annexes...), les fin…

Annonces des adhérents

Tranzistor #63
Tranzistor #63
Profession ? Artiste !
Spectacles vagabonds
Spectacles vagabonds
La scène mobile U.folia se prépare
Samedi 15 septembre 2018
Samedi 15 septembre 2018
La Conserverie fait son inventaire

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification