^

Accompagnement > Action culturelle

La "Culture près de chez vous", un plan ESS ?

Françoise Nyssen confie à Bernard Latarjet la coordination de son nouveau plan

Le 14 mai 2018, Françoise Nyssen a confié à Bernard Latarjet la coordination du plan "Culture près de chez vous", un plan qui représente dès 2018, 6,5 M€ de crédits déconcentrés supplémentaires, avec une montée en puissance : 10 M€ prévus en 2022. Bernard Latarjet a sorti, début 2018, son rapport « Rapprocher la Culture & l’ESS » qui sera d’ailleurs présenté à Avignon, le 2 juillet en présence de la Ministre de la Culture et de Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'ESS et l'innovation sociale.

Depuis septembre 2017, le ministère de la Culture a établi une cartographie des équipements culturels publics du territoire par bassin de vie. Ces cartes montrent des disparités territoriales importantes en termes d’équipements culturels publics. Les cartes permettent d’établir l’existence de zones blanches du service public culturel. Il s’agit de bassins de vie dans lesquels il y a moins d’un équipement culturel public pour 10 000 habitants. Pour veiller à une meilleure irrigation culturelle et artistique des territoires et repenser l’aménagement culturel du territoire, la ministre de la Culture a proposé un plan fondé sur l’itinérance. Le plan « Culture près de chez vous » s’appuie sur trois piliers : artistes et culture sur les routes de France, mobilité des œuvres, déploiement à travers toute la France des « Micro-Folies », musées numériques de proximité. L’enjeu de ce plan « Culture près de chez vous » est de traduire la notion de droits culturels en actes et en acquis durables au bénéfice de tous ceux qui vivent en France.

Désormais, selon la Ministre, le Plan "Culture près de chez vous" doit devenir "un véritable travail de terrain « sur mesure » qui doit être opéré par les DRAC, en faveur de populations ou de territoires pour lesquels il faudra à chaque fois observer l’offre culturelle existante, dialoguer et être force de propositions innovantes". 

Avec la nomination de Bernard Latarjet, la Ministre souhaite développer de nouvelles méthodes de travail permettant une médiation et un accompagnement au plus près des populations qui sont aujourd’hui les plus éloignées de l’offre culturelle. Bernard Latarjet, n'est pas un inconnu du Ministère.Il a été délégué général de la Cinémathèque française de 1984 à 1987, puis membre du cabinet de Jack Lang entre 1991 et 1992, puis conseiller technique chargé de la Culture et des grands travaux au secrétariat général de l’Élysée de 1992 à 1995. Il a présidé pendant 10 ans l’Établissement public du parc et de la grande halle de la Villette (EPPGHV). Puis il a dirigé l’association chargée d’organiser Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture. Il est président du Monfort-Théâtre à Paris et président de l’Office national de diffusion artistique (ONDA).

En décembre 2017, il a publié un rapport intitulé « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire ». Il y dresse des constats, et s'inquiète de l'avenir du micro entrepreneuriat culturel qui serait menacé de disparition du fait d’écueils spécifiques au secteur et de la réduction des moyens. Il s'attache à donner de la visibilité et à rendre compréhensible la place des acteurs culturels qui ne relèvent ni du service public, ni de la lucrativité pure, le tiers secteur.

"Culture & ESS, la 3e voie ?" : le 12 juillet à Avignon

 

C'est la Fondation Crédit Coopératif qui organise cette rencontre "Culture & ESS, la 3e voie ?", le 12 juillet à Avignon, de 14h30 -17h30, au Cloître Saint-Louis. "L’événement prendra pour point de départ l’étude de Bernard Latarjet « Rapprocher la Culture & l’ESS ». Ce rapport dresse d’abord un constat : les entreprises culturelles sont entrées dans une période de transition profonde. Celle-ci tient autant à la raréfaction des financements publics qu’à l’évolution des missions d’un certain nombre de ces acteurs culturels, liées notamment à l’aggravation des fractures sociales et territoriales ainsi qu’à la mise en œuvre des droits culturels. A ces nouveaux enjeux, les acteurs, les expériences et les méthodes de l’ESS peuvent apporter des réponses concrètes. Comment et à quelles conditions ?"

 

Economie Sociale et Solidaire droits culturels

Articles similaires

Actualité

Get Up fête ses 10 ans !

Créée en 2008 par une poignée de passionnés motivés

Créée en 2008 par une poignée de passionnés motivés, l'association Get Up célèbre aujourd'hui ses dix ans d'existence... Déjà dix ans de mixité, de vivre-ensemble, de respect des différences, d'accessibilité à la culture pour tous et de de responsabilité environnementale, au service de la promotion de la culture reggae sur la région nantaise, ça s…
Veille documentaire

Bernard Latarjet pour le tiers secteur …

Sortie du rapport "Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire"

Bernard Latarjet a publié un rapport intitulé « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire ». Il y dresse des constats, et s'inquiète de l'avenir du micro entrepreneuriat culturel qui serait menacé de disparition du fait d’écueils spécifiques au secteur et de la réduction des moyens. Il considère que nous traversons une "transition c…
Actualité

Prix de l'économie sociale et solidaire

Pick UP Prod° représente les Pays de la Loire

Les Prix ESS (Economie Sociale et Solidaire) sont un concours qui récompense chaque année, depuis 2015, les entreprises de l’ESS les plus audacieuses. Dans le cadre du prix "Coup de cœur", un système de votes en ligne départagera les 15 nominés (1 par région). Pick Up Production a été choisi pour représenter les Pays de la Loire, pour son projet a…

Annonces des adhérents

Transfert
Transfert
du 1er juillet au 8 septembre
10 ans de Futur
10 ans de Futur
le 29 septembre à Trempo
du 27 au 29 septembre
du 27 au 29 septembre
3 jours de propositions culturelles interactives

Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional. Un réseau d’acteurs qui, fort de la mobilisation des structures musicales des Pays de la Loire, agit au carrefour du monde culturel, de l'économie et de la recherche. Expérimentation, concertation, observation, valorisation et appui aux initiatives, le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État.

Ayant l'intérêt général pour finalité, à travers le Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, et anticiper les mutations sociétales. Concrètement, l'action du Pôle se traduit par 5 missions principales. Le Pôle ressource et accompagne les acteurs et les collectivités, les informe. Il anime les réseaux, facilite les échanges d'expériences. Il coordonne des chantiers thématiques et expérimente des solutions innovantes. Il observe et valorise l’écosystème musical des Pays de la Loire. Au plus près des initiatives et des collectivités, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver collectivement des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques, auxquels tous sont confrontées. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, l’action du Pôle est cogérée par ses adhérents. Ces membres actifs sont des personnes morales, actuellement près de 120 structures. Son conseil d’administration est à l’image de la diversité des musiques actuelles.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification