^

La filière musicale > Actualité

03 octobre 2018

Budget 2019 du Ministère de la Culture

Un budget "stable" ou un budget "réaffirmé"

Le Budget Culture de l'Etat est stable. Avec l'annonce de nouveaux dispositifs, certains l'espéraient en hausse. D'autres expliqueront que, dans le contexte, un budget stable est une bonne nouvelle. L'apparition de ces nouvelles lignes implique des choix. Ceux annoncés sont sur l'équité territoriale, la jeunesse, la diversité culturelle et l'anticipation. Les crédits gérés par les DRAC, le budget pour l’Éducation Artistique et Culturelle et le Centre National de la Musique sont au menu.

2,9 milliards ou 10 milliards d'euros ?

Quel est le budget Culture de l'Etat ? Le premier chiffre désigne le budget de la mission "Culture" et correspond aux crédits de la politique culturelle consacrée aux patrimoines, à la création artistique, à l'enseignement supérieur culture et à l'accès à la culture. Elle comprend également les fonctions de soutien du ministère de la culture. Elle se compose pour ce faire de trois programmes distincts : un programme « Patrimoines » et un programme « Création » qui correspondent aux deux grands pans de la politique culturelle, et un programme « Transmission des savoirs et démocratisation de la culture » qui réunit les politiques transversales du ministère ainsi que les crédits destinés aux fonctions de soutien.

Le chiffre de 10 milliards correspond à l'ensemble des frais de l’État lié à la culture. Les crédits de la recherche culturelle, les crédits consacrés au livre et aux industries culturelles, la part des concours financiers aux collectivités locales destinés aux bibliothèques, les crédits d'impôts, les taxes parafiscales sont ajoutés au budget mission "Culture" afin d'être plus représentatif. Pour le budget 2017, l'ancienne Ministre de la culture Audrey Azoulay avait fait modifié le mode de calcul pour passer d'un budget total de 7 milliards à 10 milliards. Il est donc peu évident de faire une analyse comparative du budget total sur plusieurs années. 

Le centre national de la musique et les contrats régionaux de filière

Lors de la présentation du projet de loi de finances 2019 (PLF 2019) du Ministère de la Culture, la Ministre a annoncé les 4 priorités de l’année à venir : l'équité territoriale, la jeunesse, la diversité culturelle et l'anticipation. Le Centre National de la Musique (CNM) est abordé dans la rubrique sur la diversité culturelle. La ministre confirme l'annonce faite lors du Printemps de Bourges avec une ouverture du CNM prévue début 2019. Celui-ci devrait être élaboré à partir d'un rapport de préfiguration réalisé par les députés Emilie Cariou et Pascal Blois et qui doit permettre de « préparer l’avant-projet de texte créant le nouvel établissement public », « clarifier son organisation et sa gouvernance » et « clarifier les besoins de la filière et ses financements ». La mission de préfiguration a permis d'estimer les besoins supplémentaires à près 20 millions d’euros par an, à partir de la consultation de certaines organisations professionnelles. La Ministre a annoncé la mobiliser de 5 millions d’euros en 2019, pour amorcer le financement de cette nouvelle institution. En août 2018, à la Rochelle, Emilie Cariou avait déjà annoncé que l'augmentation du budget pouvait être progressive et pouvait être financé par une part de la recette de la taxe sur les opérateurs de télécommunication électronique (TOCE). Selon le communiqué de TPLM (Tous Pour la Musique), "la première pierre du Centre National de la Musique" est posée. Désormais, le débat doit permettre d’approfondir la question des missions et des financements, sans évacuer celle de la gouvernance.

Des moyens supplémentaires sont également annoncés pour le "développement des Contrats de filières régionaux de musiques actuelles". Le propos est "de rendre plus cohérent et plus efficace l'intervention publique au sein de cette filière en pleine mutation" dixit le document de présentation édité par le Ministère. 200 000 € de l’État devrait s'ajouter à la dotation totale répartie sur l'ensemble des régions françaises.

Les crédits déconcentrés en hausse

L'équité territoriale est le premier point abordé dans le discours de présentation du budget 2019. Il se traduit par une seconde augmentation successive de 30 millions d'euros des crédits gérés par les DRAC. Ces évolutions progressives (+4% par an soit 8% en 2 ans) ont pour objectifs selon la ministre "de redessiner les équilibres dans la durée" sans pour autant "déstabiliser d’un côté pour aider de l’autre". Ainsi, les services déconcentrés de l'Etat géreront 81% des crédits de Création (programme 131).

Dans cette idée de hausse des crédits déconcentrés on retrouve le plan Culture près de chez vous. 6,5 millions d'euros seront mobilisés pour permettre notamment le développement de projets culturels d’itinérance et le prêt de 500 chefs-d’œuvre à une soixantaine de musées en région.

La jeunesse et l'action culturelle au centre

Dans la continuité du dispositif Culture près de chez vous, le ministère souhaite mener une "politique ambitieuse de lutte contre la segrégation culturelle et pour l'égalité de tous les enfants". Les crédits consacrés à l'Education Artistique et Culturelle sont doublés par rapport à 2017. Le propos est "d'offrir à tous les enfants de 3 à 18 ans une éducation artistique, culturelle et sensorielle afin de développer leurs connaissances et leur pratique artistique autour de la fréquentation des œuvres et des artistes". L'objectif annoncé est que "100% des enfants bénéficient d'actions d'EAC d'ici 2022". On retrouve donc un large panel de dispositifs ayant eu leur propre communication tels que

  • "l’école des arts et de la culture" présentée par Françoise Nyssen, ministre de la Culture, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale,
  • l’expérimentation du Pass Culture qui doit permettre à 10.000 jeunes (de 5 départements) de disposer de 500 euros chacun de bons pour des activités culturelles (places, livres, cinéma, abonnement VOD...)
  • la formation des acteurs de l'éducation artistique et culturelle
  • Le renforcement des partenariats avec les collectivités locales et les acteurs de terrain pour "développer une synergie en terme de politiques communes"
  • l'éducation à l'image, aux médias et à l'information...
Ministère de la Culture et de la Communication CNM

Articles similaires

Actualité

Franck Riester nouveau Ministre de la C…

Bonne nouvelle pour le CNM ?

En avril 2011, Frédéric Mitterand, ministre de la culture et de la communication de l'époque, confiait, au député Franck Riester, une mission de réflexion sur le financement de la diversité musicale à l’ère numérique. Ce rapport préfigure le projet de Centre national de la musique. Sept ans plus tard, en plein débat sur le financement et la gouver…
Actualité

Nyssen lance une Charte des festivals

Soutenir les festivals "exemplaires" !

Dans un contexte compliqué pour les organisateurs de festivals, coincés entre phénomènes de concertation et hausse des coûts, le Ministère de la culture lance un projet de charte des Festivals. Édité en parallèle de la publication d'un panorama des festivals, ce document affirme "un engagement politique en faveur des festivals, de leur rôle sur le…
Action culturelle

La "Culture près de chez vous", un plan…

Françoise Nyssen confie à Bernard Latarjet la coordination de son nouveau plan

Le 14 mai 2018, Françoise Nyssen a confié à Bernard Latarjet la coordination du plan "Culture près de chez vous", un plan qui représente dès 2018, 6,5 M€ de crédits déconcentrés supplémentaires, avec une montée en puissance : 10 M€ prévus en 2022. Bernard Latarjet a sorti, début 2018, son rapport « Rapprocher la Culture & l’ESS » qui sera d’ailleu…

Annonces des adhérents

Nouveau single
Nouveau single
voir le clip
du 27 au 29 septembre
du 27 au 29 septembre
3 jours de propositions culturelles interactives
Lancement de saison
Lancement de saison
les 5 & 6 octobre

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification