^

La filière musicale > Actualité

01 octobre 2018

Quel impact du crédit d'impôt spectacle ?

Présentation du rapport, le 18 oct. au MaMA

Pour sa première année pleine en 2017, le crédit d’impôt pour le spectacle vivant musical ou de variétés a accompagné 875 projets, représentant plus de 14 700 représentations sur l’ensemble du territoire national. Cela représente 505 emploi équivalents temps plein soit deux par entreprise bénéficiaire. Ces chiffres sont issus de l'étude d'impact du crédit d'impôt spectacle vivant comanditée par le Prodiss. Elle sera présentée lors du MaMA Festival & Convention, le jeudi 18 octobre.

Mis en place courant 2016, le crédit d'impôt pour le spectacle vivant musical ou de variétés (CISV) vise à soutenir les artistes en développement, en permettant aux entrepreneurs de spectacles de déduire une partie des dépenses de création et d’exploitation de leurs spectacles. Deux ans après le lancement du plus jeune des crédits d’impôt culture, le Prodiss a souhaité se doter d’une étude d’impact, afin de fournir une première grille de lecture économique de l’efficacité et de l’efficience de ce dispositif fiscal. Cette étude, confiée au cabinet EY, a évalué l’impact du CISV sur la création artistique, ses effets sur l’emploi et son coût réel pour l’État.

Le crédit d’impôt pour le spectacle vivant musical ou de variétés offre aux producteurs de spectacles la possibilité de faire monter davantage d’artistes en développement sur scène, avec des tournées plus longues diffusées plus largement à travers les territoires. Parmi les 875 spectacles bénéficiaires du CISV en 2017, 153 - représentant près de 2 400 dates - n’auraient pas eu lieu sans ce dispositif. Les autres spectacles bénéficiaires ont été renforcés grâce au crédit d’impôt : ajout de dates supplémentaires aux tournées (en moyenne 2 dates par artiste), mais aussi embauche d’artistes et de techniciens additionnels ainsi que des investissements plus importants dans la création et la scénographie.

« L’étude montre que ce crédit d’impôt irrigue tous les acteurs du spectacle vivant : en 2017, 250 entreprises ont bénéficié d’un agrément, qui ont chacune pu en faire bénéficier leur écosystème, note Marc Lhermitte, associé d’EY France. Par rapport à d’autres crédits d’impôts "phares", le CISV s’avère particulièrement PME et TPE-centré : 86 % des bénéficiaires réalisent en effet moins de 5 M€ de CA. »

Au-delà de sa pertinence artistique et économique, le CISV est un dispositif qui s’est avéré efficient : les 16,2 M€ engagés en 2017 par l’État pour les spectacles agrées vont générer 38,9 M€ de recettes pour l’Etat, principalement sous la forme de cotisations patronales (17,8 M€) et salariales (9,7 M€). Ainsi, pour 1€ de dépense fiscale pour l’État, les bénéficiaires lui restituent 2,4€ en recettes fiscales et sociales.

Cette étude sera présentée dans la cadre du MaMA Festival & Convention, jeudi 18 octobre à 10h, à l'Elysée Montmartre.

 

Annonces des adhérents

Tranzistor #64
Tranzistor #64
Saisons culturelles, regard en coulisses
Appel à candidatures SAS 2019
Appel à candidatures SAS 2019
Le SAS est un dispositif d'accompagnement (scène ou studio) des artistes
Showcase
Showcase
Journée pro - 8/01/19

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification