^

Coopérations > Folk Archives

05 décembre 2018

Le reggae au patrimoine mondial de l'Unesco !

L'Unesco reconnaît la fonction sociale du reggae

La musique de Jamaïque a été inscrite, jeudi 29 novembre, sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par un comité spécialisé réuni à Port-Louis. L’Uneso (Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture) reconnaît ainsi la contribution de la fameuse musique jamaïcaine "au discours international sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité" et souligne "sa nature à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle".

Le reggae intègre la liste officielle de ce Patrimoine culturel immatériel en compagnie d'autres pratiques culturelles : les fêtes des Parrandas, à Cuba, une chanson populaire croate, les bains médicinaux en Chine, des marionnettes égyptiennes, des rites de passage de la communauté masaï (Kenya). Il rejoint également, neuf ans après ce lui-ci, le Maloya de la Réunion. L'association Get Up! qui organise le festival Dub Camp, et milite depuis 10 ans afin de promouvoir la culture reggae sur la région et de la rendre accessible au plus grand nombre a régi par ses mots dés l'annonce de cette reconnaissance : "Nous sommes fiers aujourd'hui que cette culture et ses valeurs, que nous défendons et tentons de faire connaitre en cassant les clichés qui lui sont associés, soit reconnue !"

En effet, loin des clichés, voici comment est défini et décrit le reggae jamaïcain par l’organisation internationale : "Issu d’un milieu culturel qui abritait des groupes marginalisés, principalement dans l’ouest de Kingston, le reggae de Jamaïque est un amalgame de plusieurs influences musicales dont d’anciens genres musicaux jamaïcains ainsi que des rythmes originaires des Caraïbes, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine. Au fil du temps, des styles musicaux néo-africains, la soul et le rhythm and blues d’Amérique du Nord ont été intégrés à l’élément transformant progressivement le ska en rock steady puis en reggae. Si, à ses débuts, le reggae était la voix des communautés marginalisées, il est désormais joué et adopté par une importante partie de la population, tous groupes ethniques et religieux confondus, et indépendamment de leur genre. Sa contribution au discours international sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité souligne sa nature à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle. Les fonctions sociales de base de la musique – véhicule du commentaire social, pratique cathartique et moyen d’honorer Dieu – demeurent inchangées, et la musique garde son rôle de moyen d’expression de toute la population. De la prime enfance à l’enseignement supérieur, l’interprétation de la musique est enseignée dans les écoles. Des festivals et concerts de reggae, tels que le Reggae Sumfest et le Reggae Salute, sont des vitrines régulières pour la musique et offrent aux chanteurs, musiciens et autres praticiens en devenir des occasions de reprendre des morceaux et de transmettre leur passion."

Patrimoine Immatériel Reggae Get Up !

Articles similaires

Les Rendez-Vous du Pôle

MUSIQUES ACTUELLES & PATRIMOINE (RDV du…

Un parcours sur mesure, le 31 janvier 2019 au Château des ducs

Le Pôle profite de la présence pendant encore quelques mois de l'expo "Rock ! une historie nantaise !" au Château des ducs de Bretagne, pour y organiser la prochaine édition de ses RDV du Pôle. Un parcours spécifique sera dédié au patrimoine avec 3 conférences, une visite guidée de l'expo, et la participation de près de 20 intervenants uniquement …
Actualité

4 concerts et 1 expo !

Le 1er événement de la Conserverie aura lieu le 15 sept.

Fondée par 3 passionnés de rock, l'objet de la Conserverie est la collecte, le récolement, l'archivage de tous les types de documents ou supports concernant la pratique des musiques amplifiées sur l'ensemble du territoire de la Sarthe. Après 1 an d'existence, l'association propose son premier rendez-vous avec 4 concerts et une exposition "Le Mans …
Actualité

Folk Archives : état des lieux des arch…

Lancement d'un questionnaire régional pour 2018 !

Initié en 2010, le chantier Folk Archives a pour but de soutenir la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musiques actuelles. Destiné à tous les organismes porteurs d’un projet musical, la démarche collaborative de Folk Archives permet de mutualiser des connaissances, compétences et outils. En partenariat avec le collège Patrimoine et les ac…

Annonces des adhérents

Note qualité 18/20 de AFDAS
Note qualité 18/20 de AFDAS
L'AFDAS décerne une note qualité de 18/20 au CFPM (décret qualité DATA-DOCK)
JPO Formation MIMA RNCP Niv IV
JPO Formation MIMA RNCP Niv IV
Le 6/05/2019, assistez gratuitement en qualité d'auditeurs libres aux cours MIMA
Tranzistor #65
Tranzistor #65
L'art peut-il soigner ?

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification