^

La filière musicale > Actualité

05 décembre 2018

Nouvelles inquiétudes autour de l'intermittence

La CGT spectacle appelle à la mobilisation !

Dans un communiqué du 5 déc., la CGT Spectacle dénonce "une négociation éclair de la convention d’assurance chômage" et appelle à une mobilisation nationale le 11 déc. prochain, suite à l'annonce des objectifs fixés par les organisations patronales (Medef, la CPME et l’U2P) au sujet des annexes 8 et 10, à l’occasion d’une séance de négociation, le 28 novembre dernier. Selon les mots CGT "Ils réclament près de 200 millions d’€ d’économies en 2 ans, soit une baisse moyenne de 18% des dépenses".

Extrait du Communiqué de la CGT spectacle (5 décembre)

"Alors que les yeux sont braqués sur les gilets jaunes, dont certains mettent de plus en plus en avant des revendications sociales (hausse des salaires et notamment du SMIC, lutte contre la précarité…), les coups bas se préparent sur le dossier assurance chômage.

Une négociation éclair de la convention d’assurance chômage a démarré et doit se conclure d’ici mi-janvier. Le gouvernement exige en moyenne 10 % de baisse sur 3 ans, soit 3,9 milliards €, et le patronat emmené par le Medef se montre zélé à appliquer ces économies sur l’ensemble des chômeurs. Il relance au passage ses attaques contre le régime spécifique des artistes et techniciens intermittents du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel. Le Medef, la CPME et l’U2P ont en effet annoncé leurs intentions au sujet de nos annexes le 28 novembre dernier, à l’occasion d’une séance de négociation. Ils réclament près de 200 millions d’€ d’économies en deux ans, soit une baisse moyenne de 18% des dépenses ! C’est une posture à la fois inacceptable, et revancharde deux ans après que les organisations syndicales du cinéma, du spectacle et de l’audiovisuel aient signé un accord unanime permettant une ouverture de droits calculée sur 12 mois au lieu de 10 mois ou 10 mois ½, revendication portée par une grande majorité des professionnels de nos secteurs.

Le 11 décembre aura lieu la prochaine séance de négociation consacrée à la « lettre de cadrage » définitive que les organisations syndicales interprofessionnelles doivent adresser aux syndicats du champ du spectacle, qui auront, de par la loi, à négocier de nouvelles dispositions concernant les annexes 8 et 10.

Non à toute baisse des droits au chômage, que ce soit pour le régime général ou pour le régime spécifique cinéma-spectacle.

L’heure est à la mobilisation, tant sur les annexes 8 et 10 que sur les salaires, les conditions de travail, les politiques publiques, les budgets…"

La CGT Spectacle et ses syndicats appellent les professionnels du spectacle, de l’audiovisuel et du cinéma à organiser des assemblées générales et à une mobilisation massive et des actions le mardi 11 décembre 2018, à Rennes, à Paris...

 

 

 

 

Intermittence

Articles similaires

Actualité

En solidarité avec les intermittents

Déclaration des directeurs de salles

Le 11 mai, plus d'une quarantaine de directeurs de salles de spectacles des Pays de la Loire se sont réunis à Nantes, pour soutenir l'accord signé par les représentants des employeurs et les organisations de salariés représentatives du spectacle vivant, afin de maintenir le régime de l'intermittence. Cet accord est important, il n’aura de valeur j…
Actualité

Intermittents : Un accord trouvé !

Prochaine étape : sa validation par l'Unédic !?

Dans la nuit du 27 au 28 avril, les organisations syndicales de salariés et d’employeurs du secteur du spectacle ont trouvé un accord concernant le régime d’assurance-chômage des intermittents. Parmi les principaux points : le retour de la date anniversaire, une meilleur prise en compte des congés maternités et arrêts maladie et une hausse des cot…
Actualité

Intermittents du Spectacle

Les négociations s'ouvrent

Une réunion de négociation a eu lieu ce jeudi 25 février 2016 entre syndicats et employeurs de la profession du spectacles sur le dossier de l'assurance chômage. Pour la première fois, les règles propres à l'intermittence seront négociées à part. L'objectif est d'aboutir à un accord avant le 1er juillet 2016.

Annonces des adhérents

Appel à candidatures SAS 2019
Appel à candidatures SAS 2019
Le SAS est un dispositif d'accompagnement (scène ou studio) des artistes
Showcase
Showcase
Journée pro - 8/01/19
Formation certifiante
Formation certifiante
Formation au titre professionnel MIMA

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification