^

Le réseau > Portraits d'acteurs

04 mars 2019

Musique & Jeune Public

Retour sur 40 années de développement

Ce n’est pas un hasard si, depuis 2 ans, la diffusion de spectacles « Jeune Public » est un indicateur dans les chiffres clés de la Fedelima. Si l’exercice existe depuis plus de 40 ans, sa pratique se développe. En 2017, près de 70% des sondés par la Fedelima déclarent avoir une activité de concert « Jeune Public », dont la totalité de leurs adhérents en Pays de la Loire. Selon cette étude, la diffusion "Jeune Public" représente 9,7% de la part total de dates programmées par les lieux.

Les années 80, Rock ici Mômes et Bouskidou

Dans les années 80, l’éducation populaire fait éclore deux acteurs importants de la musique jeune public, le festival sarthois, Rock ici Mômes, et le groupe nantais, Bouskidou. Leurs histoires sont d’ailleurs fortement liées. Jean-Bernard Meunier, ancien directeur de centres de loisirs, a pour objectif d’aider ses anciens collègues : "ceux qui, sans beaucoup de moyen, ont la charge d’inventer les vacances des enfants.” En 1982, il crée un événement de spectacles à destination des plus jeunes. Très rapidement cela devient Rock Ici Mômes, un festival avec 3 scènes, 15 concerts et une fréquentation de 11.000 spectateurs sur une journée. A l’époque, les propositions dites “Jeune Public” se comptaient sur les doigts de la main. De Henri Dès et Anne Sylvestre à Dorothée et Chantal Goya, il n’y avait pas trop d’entre deux. De ce constat, un groupe de musiciens s’est lancé dans un projet musical à leur image et à destination d'un public qu’ils connaissent bien de part leur activité parallèle : animateur en centre de loisirs. Les Bouskidou sont nés. Depuis “ils sont un peu l'emblème de Rock Ici Mômes” présente François Le Doeuff, actuel programmateur du festival. “Ils ont été un des premiers groupes à venir et depuis la création du festival, ils sont venus un an sur deux."

Vers une reconnaissance
du concert Jeune Public

Les Musiques Actuelles se développent, mais le créneau enfant reste pendant longtemps le parent pauvre du secteur alors que la discipline est très exigeante. “On a tout de suite compris qu’il n’y avait pas de place à l’approximation et dès la 2ème année, on a travaillé avec un metteur en scène” souligne Jean-Mi du groupe Bouskidou. “Notre première revendication a été d’avoir accès à la même scène et au même accueil technique que les spectacles dits pour adultes.” A Sablé-sur-Sarthe, les organisateurs du festival Rock Ici Mômes voient 250 bus arriver à chaque édition. L’affluence nécessite un système de diffusion adapté. Les choix financiers se font dans le sens d’un accueil technique scénique professionnel.

Un Public de plus en plus en attente

Fin des années 90, voire début des années 2000, le concert "Jeune Public" entre dans une nouvelle ère. Mélanie Legrand, responsable de l'action culturelle pour l'association Songo, se rappelle des débuts en 2004 lorsqu'elle "proposait à des groupes locaux de faire des sets acoustiques ou semi-acoustiques à l'Olympic pour permettre aux enfants d'écouter autre chose que ce qui passait à la télévision. Au départ, c'était dans un cadre de séances scolaires, puis cela s'est vite ouvert sur des temps tout public".

La parentalité
en leitmotive

"Les salles de musiques actuelles ont ouvert peu à peu leurs portes aux créateurs jeunes public. Parce que les habitués des sorties culturelles, sensibilisés au spectacle vivant, sont devenus parents et apprécient de pouvoir transmettre aussi cela à leurs enfants." explique Lili Mirimanoff, de Productions Hirsutes. Au delà du public, la parentalité est également une motivation pour l'organisation de spectacles "Jeune Public" à l'image d'Olivier Piard, gérant du club métal, la Scène Michelet, qui a eu l'idée et l'envie d'en programmer lorsque sa fille a eu 3 ans. "Je voulais qu'elle puisse comprendre ce que je faisais comme métier.

La diffusion "Jeune Public", un outil d'ancrage territorial

Si ce n'est pas la première motivation, l'ancrage territorial justifie le développement des activités en direction du jeune public. "L’attachement au quartier a également poussé La Scène Michelet à s’impliquer différemment dans la vie de celui-ci" souligne Olivier Piard. "La diffusion de spectacles Jeune Public était un moyen de renouer avec les écoles, de nouvelles associations et de diversifier les activités du lieu." Selon Marie Tochet, responsable de l’école municipale de musique de Saint-Sébastien-sur-Loire : "Un équipement culturel développant une politique en faveur du jeune public assure un ancrage dans la réalité de son territoire, s’il pense aux jeunes dans une dimension globale, comprenant également son environnement familial. L’équipement culturel assure surtout un développement durable de ses projets et de son territoire en envisageant la transmission et les échanges avec les autres, le débat critique…tout ceci facteurs de créativité, et de développement du territoire dans tous les domaines."

Un Père Noël estival,
prétexte à un évènement
culturel annuel 

Le créneau jeune public est également l'occasion de créer des temps forts sur une localité. Ainsi, depuis de nombreuses années, Cédric Praud, patron de l'Hotel du Port à Piriac, et l'association des commerçants organisent un événement très scénarisé sur leur localité avec une parade musicale colorée, un bagad, des spectacles à destination des jeunes et surtout l'accueil d'un Père Noël, qui a pris ses habitudes vacancières l'été à Piriac-sur-Mer. 

L'action culturelle, un levier de développement

L'action culturelle est souvent la porte d'entrée pour la diffusion d'un spectacle à destination du jeune public. C'est par le biais de l'action culturelle que des actions de prévention se mettent en place. Ainsi, depuis plus de 10 ans, le spectacle Peace and Lobe Pays de la Loire parcourt la région pour raconter auprès des scolaires l’histoire des musiques amplifiées, le fonctionnement du son et de l’oreille ainsi que les réflexes à adopter pour préserver son audition le plus longtemps possible.

la co-production de création
en lien avec l'action culturelle

Au delà d'une logique de programmation, l'action culturelle est aussi une source de financement. Comme l'indique Cyrille Gohaud, co-directeur de Nantes Jazz Action "pour le moment, toutes les co-productions du Pannonica, et ses financements de création pour le Jeune Public, ont été faits en lien avec un projet d'action culturelle."

Jeune Public & développement d'artistes ?

Une proposition "Jeune Public" peut être un outil de communication d'un projet à destination d'adultes. C'est l'expérience des Smash Hit Combo avec Metal for Kids. "Le Paloma a fait une demande de création sur une esthétique métal à destination des enfants. L’objet était de faire une date unique. Tout le monde s'est pris au jeu avec un très beau résultat. Une captation vidéo a lancé le buzz et a permis le développement du projet." explique Sullivane Albertini de Syncope Production. "Aujourd’hui, le projet jeune public permet de proposer un double plateau avec une date jeune public de Metal for Kids, en après-midi, et un concert des Smash Hit Combo à destination des adultes, le soir. Au delà d’amortir les frais de tournée, le spectacle Jeune Public attire l'attention, fait connaître l'autre activité du groupe au grand public et fait venir des curieux sur le projet initial."

extrait de Metal For Kids au Rock in Hell

Jeune Public 6par4 / Les 3 Eléphants Stereolux / Scopitone FEDELIMA La Scène Michelet Mus'Azik Pannonica Productions Hirsutes Rock ici Mômes Hotel du Port Syncope Management

Articles similaires

Actualité

Un mois de mars qui met le Jeune public…

Avec une rencontre pro "musique & jeune public", le 20 mars à Laval

Mars 2019 est un mois dense pour le Jeune Public. Les Etats Généraux “Arts vivants, enfance et jeunesse” concluront le tour d’enfance sur le festival Petits et Grands à Nantes. Plus spécifiquement pour la musique, le 6par4, Ramdam et le Pôle co-organisent une rencontre pro dédiée à la Musique & au Jeune Public, ce 20 mars à Laval. Une journée pour…
Portraits d'acteurs

Le concert : un outil pédagogique

De l'école du spectateur à la démarche de création

"Dès qu'on est devant un enfant ou un ado on a un rôle d'éducateur. On transmet quelque chose même si ce n'est pas formel" estime Xavier Thibaud, musicien sur le projet Kind of Pop. "Un des objectifs que j'espère atteindre c'est de démythifier la posture d'artiste, que le public ait une vision plus proche de la réalité de ce qu'est être musicien."…
Actualité

Etes-vous sur la cartographie Jeune Pub…

Il vous reste quelques jours pour vous référencer !

PlatO, la plateforme régionale Jeune Public en Pays de la Loire, a réalisé une cartographie du secteur de production et de diffusion de spectacle Jeune Public. Celle-ci a été présentée le 27 novembre au THV et elle est accessible en ligne. 122 structures ont répondu au questionnaire afin d'y être intégrées. Cet outil permet de mieux identifier des…

Annonces des adhérents

Présentation Titre RNCP
Présentation Titre RNCP
Titre CFPM de Musicien des musiques actuelles RNCP reconnu par l'Etat
Masterclass Rythme Signé
Masterclass Rythme Signé
le 13 mai avec Santiago Vazquez
Adjololo Fête l'été sur 2 jour
Adjololo Fête l'été sur 2 jour
6 groupes en soirée et des animations l'après midi du samedi

Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire est un réseau de compétences régional qui, fort de la mobilisation des structures musicales, agit au carrefour du monde culturel, de l’économie et de la recherche. Le Pôle permet aux structures musicales d’organiser leurs coopérations et de co-construire des politiques avec les collectivités territoriales, la Région des Pays de la Loire et les services de l’État. En adhérant au Pôle, les acteurs musicaux poursuivent les objectifs suivants : cultiver la diversité musicale, développer une filière économique et responsable, anticiper les mutations sociétales.

A travers ses missions, le Pôle informe et accompagne les acteurs et les collectivités. Il anime les réseaux, facilite les échanges et coordonne des chantiers thématiques. Il observe et met en valeur l’écosystème musical dans sa diversité. Au plus près des initiatives, le Pôle favorise un dialogue nécessaire permettant de trouver des solutions face aux enjeux culturels, éducatifs, sociaux, économiques et politiques. Co-Missionné par l’État et le Conseil régional des Pays de la Loire, le Pôle est cogéré par ses adhérents.

Le Pôle / Adresse : 6 rue Saint-Domingue - 44 200 Nantes - 02 40 20 03 25

  • Authentification