^ arrow_upward
18 July 2019

Le candidat idéal pour le Jazz

Lettre publique des musiciens concernant la future direction du Panno

Des musiciens de Loire-Atlantique ont commis une lettre ouverte au sujet du recrutement de la future direction artistique du Pannonica, suite au départ de Cyrille Gohaud. Ils y expriment leur vision des enjeux et leur désir de voir recrutée par Naja - l’asso qui gère ce fameux lieu dédié au jazz, une personne qui aime "passionnément cette musique !", "qui en connait son histoire et son actualité", "qui a les compétences pour faire dialoguer ces chronologies" et qui "s’associe avec les acteurs".

LETTRE OUVERTE AU SUJET DU RECRUTEMENT À LA DIRECTION ARTISTIQUE DU PANNONICA


Le 1er Juillet 2019


À toutes fins utiles…

Depuis quelques jours, certains parmi nous, musiciens, reçoivent des appels de postulants au poste de direction qui est à pourvoir au PANNONICA.
À l’heure où une nouvelle page se tourne au Pannonica, nous y voyons là une marque d’intérêt de la part de ceux qui seront peut-être amenés à définir le cadre de relations futures entre le tissu des pratiquants (professionnels et amateurs), la NAJA (l’association qui gère le Pannonica, son CA et son équipe), et bien-sûr le public.

Le Pannonica est un équipement qui retient notre attention depuis sa création. Les raisons principales méritent toujours d’en être rappelées ;

  • - C’est en concertation et en collaboration avec les musiciens que cette salle a vu le jour.
  • - C’est la seule SMAC (avec les moyens qui sont rattachés à ce label) dédiée au jazz de la région, l’une des rares en France.
  • - De nombreuses coopérations ont eu lieu entre le Pannonica/NAJA et les musiciens vivant dans ce bassin.
  • - Depuis plus de 25 ans, nous avons connu différentes phases avec ses équipes, des relations plus ou moins constructives, qui ont éloigné certains d’entre nous, en ont raccroché d’autres.
  • - Le Pannonica est un acteur majeur du réseau de Jazz en France, il est aussi très repéré sur la scène internationale.
  • - C’est la tête de pont d’un réseau régional, le CRDJ, et la seule salle entièrement dédiée au jazz de ce réseau.
  • - La ligne artistique du Pannonica est la plus engagée de ce réseau sur la question de la création, de la vitalité de l’esthétique jazz d’un côté et de son tissu d’artistes dans la région de l’autre.
  • - C’est, de loin, l’équipement qui concentre le plus de moyens et de missions dans notre champ esthétique (hors festival ou évènement ponctuel).

C’est donc avec l’esprit de l’intérêt général que mérite ce projet abondé par des fonds publics conséquents, que nous observons avec attention l’évolution du Pannonica.

À ce jour, aucune des tutelles impliquées dans le fonctionnement, le financement et les orientations de cette salle emblématique du jazz à Nantes, ne semble s’enquérir de nos besoins, de nos positions, ne seraient-elles que des positions de principe, étant bien entendu que nous ne sommes pas membres du CA de la NAJA.

Si tel avait été le cas, voilà ce que nous aurions pu dire afin d’alimenter les réflexions à l’heure du choix pour le poste de directeur artistique.

Nous avons besoin d’un interlocuteur qui aime passionément cette musique ! Qui en connait son histoire et son actualité, et qui a les compétences pour faire dialoguer ces chronologies. Une personne qui écoute et qui répond. Qui s’associe avec les autres acteurs pour relever les enjeux qui nous attendent face au formatage d’une industrie de la musique qui ne vise que la rentabilité.

Un directeur ou une directrice qui croit au swing, au be-bop, au new-orleans, au hard-bop, au freejazz, au M-Base, au cool, au drone, à l’impro libre, au noise, et à ce qui n’existe pas encore, pour participer avec nous aux défis d’aujourd’hui et à ceux qui nous attendent dans la société de demain. C’est à dire, sortir de l’isolement dont souffre cette musique, la remettre au coeur de la ville, de ses quartiers, lui permettre d’improviser des contextes de rencontre, partout où les publics se trouvent.

Nos musiques ont besoin d’humanité et de proximité. Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle salle de 500 places, et pour des occasions ponctuelles il nous semble plus économe et constructif de travailler avec les équipéments qui existent déjà à Nantes. Nous avons surtout besoin d’une vision neuve.

Nous n’avons pas besoin non plus d’une personne qui sert prioritairement ses objectifs de carrière.
Les actions que nous menons, nous musiciens, trouveraient encore plus d’impact avec, à ce poste, l’appui d’une personne qui croit plus dans la force de l’engagement artistique que dans le business d’un réseau professionnel calqué sur un marché privé.

Un acteur prêt à participer à une autre écologie, à ne pas enfermer le Pannonica dans une logique de “garage à production” ou de projet personnel, à envisager le futur en équipe.

À toutes fins utiles…

Les premieres signataires (par désordre d’apparition) :
Will Guthrie, Seb Boisseau, Guillaume Hazebrouck, David Chevallier, Matthieu Donarier, Jean-Louis Pommier, Alban Darche, Chloé Cailleton, François Ripoche, Santiago Quintans, Arnaud Lechantre, Florian Chaigne, Ronan Prual, Leila Martial, Christophe Lavergne, Fabien Ewenczyk, Victor Michaud, Pascal Vandenbulcke, Louis Godart, Franck Thomelet, Gaëtan Nicot, Joachim Florent, Pierrick Lefranc, Toma Gouband, Sylvain Didou, Pierre-Yves Mérel, Thomas Mayeras, Henrik André, Nicolas Rousserie, Eric Mussotte, Gabor Turi, Geoffroy Tamisier, Anthony Muccio, Georges Fischer, Yoann Loustalot, Nicolas Audouin, Benoît Delbecq, Cyril Trochu, François Corneloup, Fred Roudet, Paul Jarret, Yves Rousseau, Evelyne Merlier, Alain Vankenhove, Samuel Silvant, Philippe Girard, Tam de Villiers, Blaise Desol, Bernard Santacruz, Richard Bonnet, Rapahel Herlem, Stéphane Payen, Stéphane Berland, Nicolas Dourlhès (journaliste), Gilles Coronado, Jean-Philippe Lavergne, Dôn Diep, Alex Duthil, Denis Badault, Jean-Christophe Cholet, Mauro Gargano, François Raulin, Olivier Hestin, Charlène Martin, Jean-Pierre Lecoussis, Franck Vaillant, Philippe Deschepper, Denis Guffroy, Simon Goubert, Fabien Duscombs, Guillaume Roy, Fabien Debellefontaine, Pauline Leblond

Pannonica

Annonces des adhérents

JPO Formation MIMA RNCP Niv IV
JPO Formation MIMA RNCP Niv IV
Le 6/05/2019, assistez gratuitement en qualité d'auditeurs libres aux cours MIMA
Note qualité 18/20 de AFDAS
Note qualité 18/20 de AFDAS
L'AFDAS décerne une note qualité de 18/20 au CFPM (décret qualité DATA-DOCK)
Tranzistor #65
Tranzistor #65
L'art peut-il soigner ?
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing