^ arrow_upward
13 February 2020

Les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires

La FEDELIMA publie une nouvelle étude !

La FEDELIMA (Fédération des lieux de musiques actuelles) a publié un rapport d'étude sur les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires. Pour cela, elle a fait appel aux pratiquants de musiques populaires parmi ces adhérents. Une étude mixte, analysant les profils des musiciens et musiciennes, leurs pratiques, parcours individuels en musique, mais aussi les voies et expériences subjectives de la pratique collective, ainsi que la vie de groupe.
Dans le cadre de cette étude, La FEDELIMA s’intéresse aux enjeux et aux formes des pratiques de la musique amateur de nos jours,  afin de comprendre la place et la fonction que tient la musique dans la vie des musiciens, ainsi que d’identifier des trajectoires types de musiciens ou groupes. Elle a été menée entre 2016 et 2018, où  1 310 musiciens ont répondu à un questionnaire en ligne, complétée par des entretiens auprès de  101 musiciens et 25 professionnels.

Dans un premier temps il est question de dresser des profils de musiciens et musiciennes de la musique populaire en amateur, les pratiques de manières détaillées,ainsi que la valeur qu’ils accordent à la musique. De plus, la FEDELIMA exprime les usages, motivations, et les conditions d’apprentissage de la musique. Il semblerait alors que l’enfance soit toujours la norme dans l’apprentissage, et que la pratique soit discontinue dans les parcours.

Dans un second temps, cette étude permet d’appréhender le rôle et la place des différents réseaux, partenaires, fédérations, lieux et équipes qui accompagnent ces pratiques au quotidien. Les professeurs de musique ont alors une place importante dans la pratique collective volontaire, et les lieux de musiques actuelles représentent des espaces de transitions vers la pratique collective. Enfin les groupes et les formations sont facteurs de cohésion, au sens où ils créent de la proximité spatiale et relationnelle, mais peuvent aussi être sources de tensions.

Le Fedelima offre ici une étude riche autour des pratiques amateurs de musiques populaire, montrant qu’elles constituent un réel enjeu de société.

a c e g i n p t T u z Fedelima

Articles similaires

Actualité

Disquaires indépendants

Exonération de taxe au Mans

Comme l'indique Ouest-france, le conseil municipal du Mans soutient les disquaires indépendants via l'exonération de la contribution économique territoriale (CFE et CVAE). Cette décision a été votée ce jeudi 16 septembre 2021. Pour obtenir ce soutien, les établissements doivent faire la demande auprès de l'administration fiscale pour voir un effet…
Actualité

Soutien à l'innovation

Un dispositif du CNM

Le Soutien à l’innovation vise à soutenir tout type d’entreprise dans le développement, à des fins applicatives, de projets d’innovation technologique ou de service, de nature à créer de la valeur au bénéfice des professionnels œuvrant dans le champ des activités soutenues par le Centre national de la musique. Le montant de l’aide est plafonné à 1…
Actualité

Mewem

Un programme de mentorat pour les femmes dans la musique

Depuis 2018, la FELIN encourage les femmes de l’industrie musicale à entreprendre à travers un programme de mentorat MEWEM. Ce dispositif se positionne comme un laboratoire de talents féminins, outil de structuration et de renouvellement de la filière musicale. Les candidatures pour la nouvelle édition sont ouvertes du 15 septembre au 1er novem…

Annonces des adhérents

Podcast Metal
Podcast Metal
Metal studies Recherches d’Enfer
Formation Monter en chapiteau
Formation Monter en chapiteau
du 14 au 18 septembre
Formation radiophonique
Formation radiophonique
calendrier 2020
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing