^ arrow_upward
13 February 2020

Les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires

La FEDELIMA publie une nouvelle étude !

La FEDELIMA (Fédération des lieux de musiques actuelles) a publié un rapport d'étude sur les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires. Pour cela, elle a fait appel aux pratiquants de musiques populaires parmi ces adhérents. Une étude mixte, analysant les profils des musiciens et musiciennes, leurs pratiques, parcours individuels en musique, mais aussi les voies et expériences subjectives de la pratique collective, ainsi que la vie de groupe.
Dans le cadre de cette étude, La FEDELIMA s’intéresse aux enjeux et aux formes des pratiques de la musique amateur de nos jours,  afin de comprendre la place et la fonction que tient la musique dans la vie des musiciens, ainsi que d’identifier des trajectoires types de musiciens ou groupes. Elle a été menée entre 2016 et 2018, où  1 310 musiciens ont répondu à un questionnaire en ligne, complétée par des entretiens auprès de  101 musiciens et 25 professionnels.

Dans un premier temps il est question de dresser des profils de musiciens et musiciennes de la musique populaire en amateur, les pratiques de manières détaillées,ainsi que la valeur qu’ils accordent à la musique. De plus, la FEDELIMA exprime les usages, motivations, et les conditions d’apprentissage de la musique. Il semblerait alors que l’enfance soit toujours la norme dans l’apprentissage, et que la pratique soit discontinue dans les parcours.

Dans un second temps, cette étude permet d’appréhender le rôle et la place des différents réseaux, partenaires, fédérations, lieux et équipes qui accompagnent ces pratiques au quotidien. Les professeurs de musique ont alors une place importante dans la pratique collective volontaire, et les lieux de musiques actuelles représentent des espaces de transitions vers la pratique collective. Enfin les groupes et les formations sont facteurs de cohésion, au sens où ils créent de la proximité spatiale et relationnelle, mais peuvent aussi être sources de tensions.

Le Fedelima offre ici une étude riche autour des pratiques amateurs de musiques populaire, montrant qu’elles constituent un réel enjeu de société.

a c e g i n p t T u z Fedelima

Articles similaires

Risques auditifs - Kit pédagogique

Pianissimo 2020

200 paires de bouchons à prix ultra réduits

A destination des musiciens, techniciens amateurs et/ou en voie de professionnalisation, le dispositif Pianissimo permet à 200 ligériens de s'équiper de protections auditives moulées à son conduit auditif. Un dispositif soutenu par l'ARS et bénéficiant du soutien du réseau Audition Mutualiste, des SMAC et lieux ressources de la région. Le Pôle en …
Portraits d'acteurs

Portraits déconfinés (16/16)

Les festivals

Un été sans festival, c’est acté, souvent dans la douleur et l’urgence. Mais que se passera-t-il à la rentrée ? Comment les organisateurs ressortiront-ils d’une année noire ? Pourront-ils organiser leurs festivals à l’automne ? Si l’avenir est incertain, un point est indispensable : « On ne peut plus improviser. Il est indispensable d’avoir un cad…
Actualité

Aide à la décision pour la reprise des …

Un outil developpé en partenarait par l'ITEMM et la CSFI

La CSFI et L'ITEMM travaillent en partenariat pour réfléchir à une ré-ouverture des lieux de diffusion et de pratique instrumentale et vocale en toute sécurité. Plusieurs guides pratiques (en fonction de catégorie d'instruments ou de typologie de lieux) ont été publiés. La prochaine étape se nomme PIC-OPERA, un programme de recherche visant à la c…

Annonces des adhérents

Formation radiophonique
Formation radiophonique
calendrier 2020
Podcast Metal
Podcast Metal
Metal studies Recherches d’Enfer
Ici c'est cool
Ici c'est cool
Ne laissons pas la violence pourrir l'ambiance
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing