^ arrow_upward
13 February 2020

Les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires

La FEDELIMA publie une nouvelle étude !

La FEDELIMA (Fédération des lieux de musiques actuelles) a publié un rapport d'étude sur les pratiques collectives en amateur dans les musiques populaires. Pour cela, elle a fait appel aux pratiquants de musiques populaires parmi ces adhérents. Une étude mixte, analysant les profils des musiciens et musiciennes, leurs pratiques, parcours individuels en musique, mais aussi les voies et expériences subjectives de la pratique collective, ainsi que la vie de groupe.
Dans le cadre de cette étude, La FEDELIMA s’intéresse aux enjeux et aux formes des pratiques de la musique amateur de nos jours,  afin de comprendre la place et la fonction que tient la musique dans la vie des musiciens, ainsi que d’identifier des trajectoires types de musiciens ou groupes. Elle a été menée entre 2016 et 2018, où  1 310 musiciens ont répondu à un questionnaire en ligne, complétée par des entretiens auprès de  101 musiciens et 25 professionnels.

Dans un premier temps il est question de dresser des profils de musiciens et musiciennes de la musique populaire en amateur, les pratiques de manières détaillées,ainsi que la valeur qu’ils accordent à la musique. De plus, la FEDELIMA exprime les usages, motivations, et les conditions d’apprentissage de la musique. Il semblerait alors que l’enfance soit toujours la norme dans l’apprentissage, et que la pratique soit discontinue dans les parcours.

Dans un second temps, cette étude permet d’appréhender le rôle et la place des différents réseaux, partenaires, fédérations, lieux et équipes qui accompagnent ces pratiques au quotidien. Les professeurs de musique ont alors une place importante dans la pratique collective volontaire, et les lieux de musiques actuelles représentent des espaces de transitions vers la pratique collective. Enfin les groupes et les formations sont facteurs de cohésion, au sens où ils créent de la proximité spatiale et relationnelle, mais peuvent aussi être sources de tensions.

Le Fedelima offre ici une étude riche autour des pratiques amateurs de musiques populaire, montrant qu’elles constituent un réel enjeu de société.

a c e g i n p t T u z Fedelima

Articles similaires

Développement durable

Le dispositif Drastic On Plastic offici…

60 festivals français, dont 11 en Pays de la Loire s’engagent vers le zéro plastique …

Drastic on plastic est un dispositif porté par le collectif R2D2 visant à accompagner les festivals français dans une démarche de réduction et de suppression du plastique jetable lors de leur événement. Le dispositif a officiellement été lancé lors des Biennales Internationales du Spectacles (BIS), le 22 janvier 2020 à Nantes, et compte déjà 60 f…
La filière musicale

Etude nationale sur le développement d‘…

De nombreux enjeux à décrypter !

Les enjeux du développement d’artistes, et des structures qui y concourent, sont mieux identifiés au sein de la filière musicale depuis quelques années. Pour nourrir les réflexions et croiser les regards, la Coopération des Pôles et Réseaux régionaux de Musiques Actuelles sort une étude nationale sur le sujet. Réalisée par le Pôle et Haute-Fidélit…
Actualité

BIS 2020 : Des perspectives pour les mu…

Drastic on Plastic, Ici c'est cool, CNM et territoires...

Démarrage du nouveau Centre National de la Musique, lancement de la campagne Drastic on Plastic, préparation de la 2e édition d'"Ici c'est cool : Ne laissons pas la violence pourrir l’ambiance", 1ère édition réussie du Bise festival, sortie de l’Étude nationale sur développement d'artistes, les 5 ans du Gip cafés-cultures,... l'actualité des musiq…

Annonces des adhérents

Formation au Rythme Signé #1
Formation au Rythme Signé #1
8, 9 juillet 2019 : initier à la musique pour les non musiciens.
Formation MAO ABLETON Nantes
Formation MAO ABLETON Nantes
30 heures pour maitriser Ableton Live 10
Masterclass TONY MARTIN
Masterclass TONY MARTIN
de Hendrix à SRV
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing