^ arrow_upward
26 June 2020

Portraits déconfinés (8/16)

Les écoles de musique

Parvenu à une période charnière, le confinement a fortement bouleversé les écoles de musique. Obligées d’assurer le suivi des élèves et la charge administrative, elles s’interrogent aujourd’hui sur le taux de réinscription et les mesures sanitaires de la rentrée. Plan de situation après trois mois de crise sanitaire.

Une organisation progressive

Avec ce confinement dont personne ne soupçonnait la longueur, il a fallu « rebondir très vite » et « avancer step by step face aux procédures complexes à mettre en place » se souvient Thierry Bedoucha, co-gérant avec Muriel Cuvillier de l’école Music Time à Carquefou. Comme tous les établissements d’enseignement, les écoles de musique ont baissé le rideau le 16 mars, mais chacun a fait preuve de réactivité pour s’organiser d’un point de vue administratif et pédagogique. Pour David Morand, directeur de l’école Musique et Danse de Vertou : « En tant qu’école associative, on a dû se sécuriser financièrement : se rapprocher des partenaires pour s’assurer du maintien des subventions, mettre l’équipe en activité partielle et conserver le lien avec les usagers. » Un modèle suivi par la plupart des écoles associatives.

Maintenir le lien

Et la relation aux adhérents, chère à tous, n’a jamais été rompue. « Les professeurs se sont mobilisés très vite pour faire plein de choses » confie Jérémie Ramsak, directeur de l’école de musique Loire-Divatte à La Chapelle Basse-Mer, qui au delà du suivi des élèves, a été préoccupé par le « maintien de la cohésion d’équipe ». Cette mobilisation collective a permis de passer « du contact à l’enseignement à distance » selon David Morand, « en fonction des moyens des professeurs et des élèves » n’oublie pas Michel Hubert, trésorier de l’école l’Elastique à Musique au Mans. Toujours dans l’idée de maintenir le lien, les écoles ont aussi mis en place des actions de diffusion et de médiation par le biais des réseaux sociaux pour « positiver cette période auprès des élèves » explique David Morand : concerts en direct ou à revoir, ressources en ligne, activités ludiques à pratiquer…

Un retour progressif

Si la fermeture des écoles de musique s’est accompagnée d’une intensification des cours en distanciel, au moins pour les cours d’instruments, la reprise de la pratique amateur en présentiel n’a pas pu être envisagée dès la sortie du confinement. « Oubliées de la crise, les écoles de musique ont été traitées dans le flot des ERP* ! » s’indigne Michel Hubert, suivi par David Morand qui n’a pas vu passer de « protocole explicite pour la réouverture des écoles ». Largement ignorées et sans consignes claires et fermes, les structures n’ont compté que sur leurs réseaux et le partage d’expériences pour maintenir leur activité et ré-accueillir du public, comme l’a fait L’Elastique à Musique début juin : « Cela nous permet d’expérimenter et de modéliser l’organisation des enseignements dans nos locaux à la rentrée prochaine, avec les contraintes d’hygiène et de sécurité. »

Une rentrée à l’horizon

La rentrée est bien ce qui préoccupe actuellement tous les administrateurs des ces lieux. Car « le confinement est arrivé à une étape des plus stratégiques » selon Muriel Cuvillier. Aux yeux de Michel Hubert, il s’agit d’un « trimestre important pédagogiquement et économiquement puisque c’est la période où ont lieu les présentations de fin de travaux, les portes ouvertes, la fête de la musique… » Entendez aussi le moment du recrutement et des réinscriptions. Pour dynamiser la campagne de réinscription et sécuriser les usagers, certaines écoles dont les subventions ont été maintenues, ont envoyé un message engageant à leurs adhérents, en redistribuant ce qu’elles n’ont pas dépensé pendant le confinement. Mais le modèle économique des établissements conditionne bien évidemment les conditions du dédommagement. Les initiatives privées pas ou peu subventionnées sont les plus dépendantes des frais d’inscription. Et bien que les plus fragilisées, ce sont les acteurs les plus sollicités et attendus sur les demandes de remboursement.

Des inquiétudes pour la rentrée…

Malgré tout, la question des réinscriptions inquiète la sphère, comme le souligne Michel Hubert : « On ne sait pas du tout comment vont réagir les gens en terme de réinscriptions, que ce soit du point de vue sanitaire ou économique car la crise sociale est bien réelle. » Pour Jérémie Ramsak, les derniers signaux incitent à l’optimisme, « il y aura forcément des baisses d’effectifs, mais peut-être moins que ce que l’on pouvait imaginer il y a un mois ». Il n’empêche que les craintes potentielles du public couplées aux difficultés sociales auront sûrement des répercussions sur le fonctionnement voire le coût des formations, selon les modèles économiques des écoles. « S’il y a une dégradation réelle du nombre d’inscrits, comment ceux qui nous financent vont-ils nous aider à amortir la baisse de temps de travail des enseignants ? » s’interroge Jérémie Ramsak. Dans le prolongement, David Morand précise : « Actuellement, le chômage partiel a pu compenser les pertes, mais si la réouverture se fait avec moins d’élèves, la question du chômage partiel ne viendra pas rééquilibrer les pertes financières. »


*ERP : établissements recevant du public
Article écrit par le Scéno
photo : Music Time à l'ère du pré-covid19

a c e g i n p t T u z

Articles similaires

Portraits d'acteurs

Portraits déconfinés (9/10)

Les lieux pluridisciplinaires

Fermeture impérative, reprise en demi-teinte, avenir à préciser… Secoués par la crise sanitaire, les lieux pluridisciplinaires tâtonnent encore pour poursuivre leurs activités, mais veulent croire à un retour à la normale. Flash-back sur trois mois troublés.
Développement durable

Capsules vidéos

Direction Technique & Développement Durable

Zébulon Régie profite de cette période pour partager des capsules vidéos pédagogiques sur la Direction Technique & le Développement durable
Actualité

Info-ressources

LES DERNIÈRES ANNONCES ET DES RESSOURCES JURIDIQUES, FISCALES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

A la crise sanitaire, s’ajoute une crise économique et sociale. Les acteurs de la filière musicale sont gravement impactés par l'arrêt prolongé de l'activité. Retrouvez ici un recensement des ressources pour vous aider dans vos démarches et des dispositifs de soutien annoncés pour la filière

Annonces des adhérents

Appel à projets radios
Appel à projets radios
Saison 20-21 Jet FM
Formation Monter en chapiteau
Formation Monter en chapiteau
du 14 au 18 septembre
Formation radiophonique
Formation radiophonique
calendrier 2020
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing