^ arrow_upward
22 December 2014

La Production / Distribution

Le maillon production de la filière musicale est divisé en deux, la production d’un spectacle scénique destiné à être commercialisé via une billetterie, et la production d’un disque, destiné à une commercialisation plus classique, en point de vente ou en ligne. On retrouve deux fonctions communes à la scène et au disque.

La première est celle du manager d’artiste, aussi appelé agent artistique. Souvent affilié à un label ou à une maison d’édition, le manager a pour mission de transposer les envies et orientations des artistes en un modèle économique viable, et joue pour cela un rôle d’intermédiaire et de catalyseur entre les différents acteurs de la production. Plus concrètement, le manager a à sa charge la négociation des cachets et des contrats, l’organisation des séances d’enregistrement et des déplacements en tournée, la recherche de financements ainsi que la promotion de l’artiste.

La seconde fonction est exclusivement promotionnelle, opérée par des agences ou attachés de presse spécialisées dans la culture, le spectacle vivant ou la musique. Chargés d’assurer un relais médiatique dans des supports bien choisis en fonction du public cible du groupe, leur but est de maximiser l’impact d’une production sur la réception du public et d’influer par cela sur les ventes, de disques ou de billetterie.

Hormis ces deux activités, les autres relatives à la production sont bien distinctes selon qu’il s’agisse d’une production phonographique ou scénique. Ainsi, pour le volet disque, on retrouve un acteur central le label ou la maison de disque (groupement de plusieurs labels) qui est donc en charge du financement de l’activité de production, soit tout ce qui a trait à l’enregistrement en studio, au mix et au mastering, ce qui l’en rend propriétaire. Son activité englobe également la fonction d’éditeur phonographique, soit la transformation des bandes d’enregistrement en un produit fini et la gestion des droits de ces enregistrements, notamment au niveau de leur reproduction. Si ces activités sont généralement du ressort de structures bien identifiées tels que des labels du fait des risques financiers qu’elles induisent, elles peuvent également être réalisées en indépendant ou directement par les artistes. On parle alors d’autoproduction. 

Le deuxième volet de la production concerne la scène, soit l’organisation de concerts et de tournées dans des lieux adaptés pour recevoir ce type de spectacle. Ce volet comprend la fonction de producteur ou entrepreneur de spectacle et la fonction de diffuseur de spectacle ou tourneur. Bien souvent, les deux sont intégrés dans la même structure. Tandis que les producteurs de spectacle mettent en œuvre concrètement la représentation scénique, les tourneurs sont chargés du « booking » soit la réservation de dates dans les lieux de diffusion et l’organisation des tournées. De même que les producteurs du disque, les producteurs de spectacles intègrent des logiques de distribution à leurs activités. Il s’agit d’organiser l’acheminement des œuvres, devenues produits culturels, vers les lieux où elles seront commercialisées, ici les salles de diffusion, en définissant des stratégies afin de valoriser l’œuvre économiquement : choix de la salle de diffusion et de la zone géographique, détermination du prix d’entrée, coordination des évènements promotionnels, date de lancement de la tournée…

Annonces des adhérents

Appel à projets radios
Appel à projets radios
Saison 20-21 Jet FM
Formation Monter en chapiteau
Formation Monter en chapiteau
du 14 au 18 septembre
Podcast Metal
Podcast Metal
Metal studies Recherches d’Enfer
Le Pôle v2.0.101 is currently being updated to v2.0.101
please wait & do nothing